top of page

Bulletin du 5 mars 2024




Mesdames et Messieurs les Doyens,

Chers Collègues,

Chers Amis,


Retenez les dates des 30 et 31 mai 2024 : le GRISOF organise un workshop « Science ouverte », en ligne, gratuit, mais vous devez vous inscrire.

Avec l’UNESCO, les grands organismes de recherche, facultés, éditeurs, rédacteurs en chef de revues, cliniciens-chercheurs, conservateurs des bibliothèques, nous réfléchirons aux grandes questions posées par la science ouverte (SO), sa réalisation, ses avantages et ses obstacles. Il n’est pas de bonnes réponses sans bonnes questions, aussi les réponses feront l’objet d’un colloque ultérieur, fin 2024.

Thème général. Favoriser l’implantation de la science ouverte dans les pays francophones :  quels enjeux, quel impact, quelles actions pour une science ouverte, de haut niveau, équitable, éthique, intègre, accessible à tous.

Déclinaison en six thèmes : ce qu’il faut savoir sur la SO, science ouverte en francophonie, édition et publication, plateformes et centres de documentation, formation pluridisciplinaire en SO, éthique et intégrité.

Nous procéderons au lancement d’une formation en ligne et diplomante de huit modules.

L’UNESCO définit quatre volets de la SO : une connaissance ouverte, des infrastructures adaptées, un dialogue entre systèmes de connaissance, un engagement des acteurs sociétaux. C'est notre engagement. Pour nous tous, c’est une formidable opportunité, à la fois une meilleure diffusion des travaux de recherche et un accès libre à la connaissance scientifique. Les écueils sont nombreux et nous aurons à les identifier.

 

Très cordialement

Pour le comité d’organisation du workshop et du colloque,

Pour le comité éditorial du GRSOF,

Ihsane Hmamouchi, Faculté de Médecine de l'Université Internationale de Rabat Etienne Lemarié, Faculté de Médecine de Tours Zouhair Souissi, Faculté de Médecine de Tunis

Yves Tremblay, Faculté de Médecine-Université Laval, Québec



Retenez les dates des 30 et 31 mai 2024

pour un atelier de travail "Science ouverte",

avec la participation  des Facultés de Médecine francophones, des grands organismes de recherche, des sociétés savantes, des cliniciens-chercheurs, éditeurs et rédacteurs de revues, conservateurs des bibliothèques.

Objectif de l'atelier: favoriser l'implantation de la science ouverte dans les pays francophones.

Cet atelier sur deux jours est d'accès libre et gratuit, uniquement en distanciel. Nous communiquerons prochainement le lien pour vous inscrire.

Vous êtes 1065 destinataires du bulletin "Science ouverte en santé". Merci de votre fidélité.



Conférences d’actualités GRISOF-SPLF/EFP-FéFOG

Merci à nos orateurs des mois de janvier et février 2024


Jeudi 11 janvier 2024 Pr Anh Tuan Dinh-Xuan

Intelligence artificielle et explorations fonctionnelles respiratoires

Cette conférence a été très suivie. Elle est un exemple pratique de la place de l'IA dans la pratique médicale. Dans les mois qui viennent, nous poursuivrons par une série de conférences sur IA et pratique médicale.


Jeudi 25 janvier. Francesco Marsciani

Ethnosémiotique du soin. La construction des images.

Une conférence passionnante. Un regard ethno-sémiotique sur les espaces et les relations intersubjectives liés aux pratiques du soin peut nous permettre de repérer les éléments qui nous expliquent la façon dont ces mêmes pratiques "font sens" pour les acteurs sociaux. Francesco Marchiani, Professeur à l'Université de Bologne, s'est consacré à l'étude des conditions épistémologiques de la sémiotique générative et, dans la dernière quinzaine d'années, à la mise au point d'une perspective ethno-sémiotique.


Jeudi 1er février 2024. Adeline Cezard

Dans la série du GRISOF "La science en train de se faire": " De l'immunométabolisme au développement d'une nouvelle thérapie anti-grippale".

C'est l'exemple même de ce que nous souhaitons développer: expliquer une démarche scientifique. Ce fut la deuxième conférence de cette série, la première était celle de Kahina Souami de l'Université d'Alger en novembre 2023.

Nous attendons les candidats pour les prochaines conférences!


Jeudi 22 février. Mike Pasteur

Dans la série du GRISOF "La science en train de se faire": Aérosolthérapie par voie nasale

L’inhalation par voie nasale est une méthode d’administration thérapeutique non invasive. Grâce aux dispositifs de spray nasaux ou d’aérosols, cette voie permet de cibler localement l’arbre respiratoire (cavité nasale, bronches, poumons), la voie systémique, le système nerveux central par la voie « nose-to-brain » ou d’induire une immunité mucosale et systémique grâce à la présence des tissus lymphoïdes associés aux muqueuses. Cette présentation a pour but de faire un tour d’horizon des différents avantages de l’inhalation comme solution thérapeutique et des différents modèles d’étude associés.

Mike Pasteur est doctorant à l’Université de Tours au sein du Centre d’Etude des Pathologies Respiratoires (Inserm U1100). Intitulé de sa thèse : "Développement d’un modèle biomimétique de cavité nasale humaine pour l’étude des anticorps inhalés".








Les conférences de mars 2024


Horaire des conférences, jusqu'au 10 mars au Québec, au 30 mars en France. Attention! Les dates varient selon les pays

  • 14h heure GMT

  • 09h heure de Montréal,

  • 14h heure de Bamako, Dakar, Conakry, Abidjan, Bouaké, Ouaga

  • 15h heure de Tunis, Alger, Rabat, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville

  • 15h heure de Paris

  • 17h à Antananarivo et Majunga

  • 16h à Beyrouth et Damas,

  • 18h à Maurice et la Réunion


Jeudi 7 mars  Patrice Diot, Michel Wieviorka, Pascal Maurel.

Titre. Notre médecine est malade. Soignons le mal à la racine !

Notre système de santé a longtemps été considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs du monde. Et nous avons été, collectivement, fiers de notre communauté scientifique, médicale et soignante. L’Université, fondée sur une histoire prestigieuse et des socles de savoirs forts et ayant été à l’origine des centres hospitaliers et universitaires, a rayonné jusqu’à il y a peu. Force est de constater que ce modèle ne fonctionne plus.

Malgré les réformes des études médicales de ces dernières années, le mal-être envahit les facultés, tant du côté des étudiants que du côté des enseignants. Notre recherche médicale est en déclin. La carrière hospitalo-universitaire n’attire plus comme auparavant. Et de partout retentissent les cris d’alerte quant aux difficultés d’accès aux soins.

La santé publique, mal armée, ne parvient pas à définir les besoins de notre société et les moyens à mettre en œuvre. La recherche médicale, la formation et la transmission des savoirs souffrent d’une vision étriquée et utilitariste du soignant à former. L’Université est trop extérieure aujourd’hui aux sujets de santé et la pluridisciplinarité, qu’elle devrait naturellement apporter pour assurer la fécondité de l’enseignement et de la recherche en médecine, fait défaut.

Il est grand temps de restaurer une dynamique perdue et enthousiasmante, de redonner aux jeunes professionnels l’envie de la médecine, du soin et l’ouverture aux autres. Et il nous faut réinstaller l’Université au cœur de notre appareil de formation et de recherche médicale.


Patrice Diot est Doyen de la faculté de médecine de Tours. Il a présidé l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS) et la Conférence nationale des doyens de médecine. Il est vice-président de la Conférence Internationale des Doyens et facultés de Médecine d’Expression Française.

Pascal Maurel est journaliste et éditeur médical. Il dirige l’Université du Changement en médecine (UC2m), un groupe d’analyse des organisations en santé. Il préside Ortus, une agence de communication et d’information en santé. Il est également président du Groupe Santé de Sciences PO – Alumni.

Michel Wieviorka est directeur d'études à l'EHESS. Il a mené des recherches sur les mouvements sociaux et culturels, la démocratie, ainsi que sur la violence, le terrorisme, le racisme ou l'antisémitisme. Il a été président de l 'International Sociological Association (ISA, 2006-2010) et membre du Conseil scientifique de l'European Research Council (ERC). Il s'exprime fréquemment dans les médias, à la radio et à la télévison (sur les chaînes d'information en ligne notamment), et dans la presse écrite (Ouest-France, Libération, Le Monde, etc.) Récentes publications: Pour une démocratie de combat (éd. Robert Laffont), La dernière histoire juive ( éd. Denoël).


Pour se connecter:


Jeudi 21 mars Pr Loïc Vaillant.

Titre. Service Sanitaire des Etudiants en Santé : une innovation pédagogique pour l'apprentissage de la prévention primaire des futurs professionnels de santé 

Le Pr Loïc Vaillant est PU-PH en dermatologie à Tours. Il a été Président de l’université François-Rabelais de 2008-2016, Vice-Président chargé de la Recherche, des Etudes Doctorales et de la Valorisation de 2001 à 2008.

En septembre 2017, le Pr Loïc Vaillant a été chargé d'une mission permettant de définir les modalités de mise en oeuvre d'un service sanitaire pour tous les étudiants en santé qu'ils relèvent des filières médicales ou non médicales. Le service sanitaire s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé, notamment ses deux premiers axes : la prévention et la promotion des comportements favorables à la santé, la lutte contre les inégalités, sociales et territoriales.

Pour se connecter:


Jeudi 28 mars Zakari Lire.

Titre : La médiation des savoirs locaux dans les institutions d’enseignement supérieur et de recherche en Afrique francophone subsaharienne. Cas de l’Université Joseph Ki-Zerbo au Burkina Faso.

Zakari LIRÉ travaille depuis plus de deux décennies pour le Conseil africain et malgache de l'enseignement supérieur (CAMES) en tant que responsable du Centre d’information et de documentation (CID) et chargé du programme d'assurance qualité de l'enseignement supérieur. Titulaire d’une maîtrise en sciences de la documentation et de l’information ainsi que d’un master en application informatique, il prépare actuellement un doctorat en communication publique à l'Université Laval, au Canada. Son projet de recherche porte sur « La médiation des savoirs locaux dans les institutions d’enseignement supérieur et de recherche en Afrique francophone subsaharienne : cas de l’Université Joseph Ki-Zerbo au Burkina Faso »

De 2017 à 2019, en collaboration avec le Département d'information et de communication de l'Université Laval, il a participé activement à la création du Dépôt institutionnel du CAMES, un outil de diffusion en libre accès aux publications scientifiques en Afrique francophone (DICAMES). Il est co-auteur de trois publications scientifiques : 'Le libre accès vu d’Afrique francophone subsaharienne', publié dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication en 2017 ; 'Saying ‘No’ to Rankings and Metrics : Scholarly Communication and Knowledge Democracy', dans Socially Responsible Higher Education en 2021 ; et 'Trying to Say ‘No’ to Rankings and Metrics : Case Studies from Francophone West Africa, South Africa, Latin America, and the Netherlands', également dans Socially Responsible Higher Education en 2021.

Il est membre du Centre interdisciplinaire de recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) ainsi que du Groupe de réflexion et d'information en science ouverte francophone (GRISOF). Il est également membre du Conseil scientifique du projet Collaboration for Sustainable Open Access Publishing in Africa pour la promotion de l’édition scientifique en libre accès en Afrique.

Pour se connecter:

 


Webinaires FéFOG-GRISOF



La FéFOG et le GRISOF vont organiser les wébinaires ci-dessous au cours du cycle 2023-2024 et vous invitent à y participer massivement et activement. Avant chaque session, un lien de connexion à la plateforme Zoom sera mis à votre disposition pour vous permettre de suivre en direct le wébinaire et de poser des questions aux orateurs concernés. Chaque wébinaire sera articulé autour de 4 conférences de 20 minutes prononcées par des experts internationaux. Elles seront suivies de 10 mn de discussions. La participation à ces wébinaires est gratuite. Les sessions sont enregistrées puis déposées sur la chaine You Tube de la FéFOG, le replay est accessible à tous et gratuitement.

Programme Webinaire FeFOG GRISOF 2023-2024
.pdf
Download PDF • 667KB

Les conférences FeFOG sont disponibles sur Youtube et sur le site de la FeFOG


Le Mercredi 13 Mars 2024 entre 14h 30 et 17h 00 Temps Universel (15h 30 à 18h 00 en France) (11h 30 à 14h 00 au Québec) Un webinaire sur la prise en charge des fibromes


1- Traitement médical des fibromes Pr Cheikh A Tidiane CISSE, Université Cheikh Anta DIOP - Dakar, Sénégal Chef du Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital IHS, Dakar Président de la Fédération Francophone d’Obstétrique et de Gynécologie (FéFOG)

2- Imagerie médicale et embolisation des fibromes Pr Ababacar MBENGUE, Hôpital d’Instruction des Armées,, Dakar Sénégal Chef du Service de Radiologie interventionnelle, Hôpital Principal de Dakar

3- Traitement chirurgical des fibromes Pr Sassi BOUGHIZANE, Université de Sousse, Tunisie. Professeur Titulaire de Gynécologie-Obstétrique, Directeur du CEC de chirurgie endoscopique en gynécologie, Faculté de Médecine de Sousse


Lien pour suivre en direct le wébinaire


Le GRISOF est désormais partenaire du CIRAM

Centre Interdisciplinaire de Recherche sur l'Afrique et le Moyen-Orient. Université Laval.

Le CIRAM, un centre de recherche de l’Université Laval à découvrir (https://www.ciram.hei.ulaval.ca)

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) est un centre de recherche multidisciplinaire avec une réflexion interdisciplinaire reconnu par l’Université Laval. Créé en 2014, le CIRAM constitue le seul centre de recherche consacré à l’Afrique et le Moyen-Orient au Québec. Il se positionne comme un pôle d’expertise qui a pour vocation de répondre scientifiquement à un besoin de recherche et de formation.

Le CIRAM a pour objectifs de :

  • Développer et favoriser la diffusion des connaissances relatives à l’Afrique et le Moyen-Orient

  • Créer une communauté de recherche par des synergies interdisciplinaires

  • Offrir aux étudiant.e.s un milieu d’encadrement qui favorise l’accès à des expertises diverses

Organiser des activités scientifiques en lien avec l’Afrique et le Moyen-Orient : Conférences, colloques, cycles documentaires etc…

Les activités du CIRAM sont articulées, principalement, autour de trois axes de recherche :

Mobilisations citoyennes, dynamiques religieuses et sphère publique

Économie politique de la globalisation et enjeux environnementaux

Création et transmission des savoirs

Pour de plus amples informations, visiter leur site web en suivant ce lien : https://www.ciram.hei.ulaval.ca

Professeur Henri Assogba, directeur du CIRAM.


Les conférences du CIRAM, en mars et avril 2024



Conférence d'Yves Tremblay au CIRAM: le GRISOF: un nouveau moyen de collaboration


/

13:58























Webinaire du 7 février

Vaccins antipaludiques - Situation actuelle et défis


Orateurs : 

Marie Mura

Mahamadou Ali Thera

Halidou Tinto

Nicaise Ndam

Jean-Philippe Chippaux


Cette conférence est sur la chaîne Youtube de la SFMTSI: https://www.youtube.com/channel/UCljY2fU50rpryN5pmo_H7BA/videos



Science ouverte


Le programme LORIER

Son objectif est de favoriser le développement d’une culture commune de recherche éthique et responsable,  pour améliorer la responsabilité, la transparence, la reproductibilité et la qualité de nos recherches.

 

Rendez-vous LORIER du 13 février 2024 intitulé « La Science Ouverte pourquoi et comment ? » par Michel Pohl.

Michel Pohl a présenté les fondements et le développement des politiques de science ouverte et abordé les questions de l’intérêt de ces politiques mais aussi de leurs répercussions sur le travail des chercheurs.

Michel Pohl, est directeur de recherche Inserm, actuel directeur du Département de la science ouverte à l’Inserm.

Michel Pohl participe aux réunions du Comité Editorial du GRISOF.


En mars et avril 2024:

Rendez-vous LORIER du 19 mars 2024 intitulé « Évaluation éthique des projets de recherche impliquant des personnes : pourquoi, comment ? »  par Christine Dosquet https://events.teams.microsoft.com/event/8fdac0ca-a462-4051-b0c0-87c3292acd47@99dde8fb-92f6-414d-bc5e-44ffa3e2419c

Christine Dosquet est hématologue clinicienne, praticien hospitalier à l’hôpital Saint-Louis à Paris jusqu’en janvier 2020.




Le GRISOF est partenaire de l'UNESCO, comme membre du groupe de travail "Open science; infrastructures " .


C'est l'occasion de rappeler la définition de la science ouverte selon l'UNESCO. Cette diapositive a été présentée par Ana Persic lors de la séance d'ouverture du 15 février. Cette définition fait clairement référence à l'engagement vers les acteurs de la société.





Lettre d'information du 6 février 2024




Comment les éditeurs utilisent-ils les APC payés par les auteurs?




Adopter des bonnes pratiques de gestion des données pourrait limiter les situations d'inconduite scientifique




Un guide pratique pour rendre les productions scientifiques plus accessibles











 « Pour une université engagée dans la société. Comment répondre aux enjeux de santé au bénéfice de tous ? » 

L’ambition d'assurer la santé et le bien-être de chacun requiert une contribution active des principales forces vives de la société. C’est un enjeu prioritaire dans une période de l’histoire marquée par une fragilité économique, une marchandisation des services, un corporatisme égocentré et une insécurité liée à la résurgence d’idéologies que l’on croyait révolues.

L’Université est unique par sa vocation humaniste et par ses missions de formation et de recherche. Elle peut mobiliser un large éventail de compétences grâce à ses facultés, ses instituts et ses écoles, dans la perspective de mieux appréhender la complexité des déterminants de santé, afin d’aider à transformer nos sociétés. Pour cela, l’université doit intégrer ses savoirs pluridisciplinaires et sa capacité d’innovation pour devenir l’un des pionniers de la responsabilité sociale en santé. L’objectif de celle-ci est de répondre aux grands défis de la santé et du bien-être de tous, quels que soient nos origines, nos conditions sociales, et le petit bout du monde où nous vivons.

  • Comment l’Université peut-elle réactualiser ses missions et son fonctionnement ?

  • Comment peut-elle être un exemple d’altruisme et de solidarité dans ses territoires d’influence ?

  • Quels partenariats peut-elle envisager pour un dialogue nouveau avec les acteurs de santé ?

Le projet pour une santé et un bien-être accessibles à tous par leurs dimensions médicales, politiques, sociales, culturelles, économiques et environnementales est un objectif de société qui doit mobiliser la créativité et l’engagement de tous.

Notre Université doit porter une vision nouvelle pour reconstruire ensemble un monde nouveau.






A la mémoire de Florence Piron, une journée de reconnaissance (en ligne) lui est dédiée le 26 avril 2024. Le thème est le suivant :  "Passerelle entre la science ouverte et les connaissances indigènes" 

Ci-joint l'appel à communication (dernier délai 15 mars 2024) que vous pouvez partager dans vos différents réseaux.


Dr OUATTARA-COULIBALY Cécile 

PhD en sciences de l'information et de la Documentation. Enseignante-Chercheure

Sous-Directrice en charge des commissions scientifiques

Coordinatrice des activités techniques de la Bibliothèque Virtuelle de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Côte d'Ivoire


La Journée Florence Piron
.docx
Download DOCX • 55KB














Revues et intégrité  

Rédacteur : Hervé Maisonneuve











Confederation of Open Access Repositories (COAR)

Le site de COAR est riche en informations utiles.Ce site veut répertorier toutes les plateformes permettant d’archiver des documents. Je cite : ‘COAR is an international association with over 130 members and partners from around the world representing libraries, universities, research institutions, government funders and others. COAR brings together individual repositories and repository networks in order to build capacity, align policies and practices, and act as a global voice for the repository community.’

Les rapports annuels, dont le dernier 2022:2023, apportent beaucoup d’informations sur le fonctionnement de COAR. Le projet n’est pas limité à la langue anglaise ! Projet très international avec des hébergements en Allemagne (Université de Gottingen), des financements des membres et autres sources dont le Ministère français de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI). has beKathleen Shearer est l’Executive Director of COAR, basée à Montréal.

Directory of Open Access Preprint Repositories

En octobre 2022, le Centre pour la Communication Scientifique Directe (CCSD) de France et COAR ont lancé le Directory ofOpen Access Preprint Repositories (Répertoire des dépôts de prépublications en libre accès). Ce répertoire s’appuie sur les résultats d’un projet entrepris par le Comité français pour la science ouverte (Preprints Platforms Project). entrepris par le Comité français pour la science ouverte (projet de plateformes de prépublication) et soutenu par le MESRI, qui a développé un catalogue complet et détaillé des dépôts de prépublications. Le répertoire actuel des de preprints contient plus de 90 dépôts de preprints ainsi que des détails sur leur gestion, les fonctionnalités et les services associés, ainsi que leur relation avec les critères de la science ouverte. Dans le cadre de cette collaboration, COAR héberge le répertoire de preprints et le CCSD conserve les enregistrements de métadonnées afin de garantir que le registre reste à jour.

Ce registre des plateformes archivant les préprints est très bon, meilleur que d’autres. Je l’ai parcouru : excellente ressource quand vous cherchez où déposer votre préprint. Bien documenté.. par exemple vous pouvez lister les plateformes de préprints qui proposent un peer review.



FORMATIONS PEDAGOGIQUES organisées par le GRISOF


Les 13 formations proposées par le GRISOF pour améliorer, renforcer et promouvoir la recherche scientifique

  1. Aide à un projet de recherche. Élaboration du projet. Recherche de partenariats. Financement.

  2. Formation à la rédaction médicale, scientifique. Rappel des principes de base. Les normes internationales. Instructions aux auteurs. Les points forts. Erreurs. Risques.

  3. Formation à l’expression scientifique (orale et affichée). Les principes internationaux. Présentation. Document audiovisuel, les règles incontournables. La communication affichée ( poster)

  4. Fraude, plagiat revues prédatrices, pré- publications. Définitions. Préventions. Comment les reconnaître ? Risques et conséquences.

  5. Aide à la préparation de thèses ou travaux scientifiques. Différentes étapes. Choix du sujet, des personnes. Les étapes administratives. Présentation orale et du document. L'après thèse. De la thèse à l'article original....

  6. Les bases pédagogiques. Comment apprend-on? La mémoire. De l'apprentissage à l'expertise.

  7. Management, aide à la structuration des revues pour «experts»

  8. Ethique et intégrité scientifique

  9. Formation des bibliothécaires, spécialistes en TIC. Place des conservateurs.

  10. Aide à la recherche bibliographique. Les bonnes et mauvaises revues. Pièges. Danger des revues prédatrices. Trouver des articles.

  11. Formation à la gestion bibliographique avec ZOTERO

  12. Partage des savoirs et science ouverte. Les savoirs. Transmission des connaissances. Savoir donner, partager. Avantages et risques.

  13. Formation en recherche clinique ; application à l’Afrique. Essais pragmatiques.



Ces formations sont proposées à tous: Présidents d'Université, Doyens de Faculté, responsables d'Institut ou de toutes structures de formation supérieure scientifique, qui décident en fonctions de leurs souhaits, besoins..... au bénéfice des enseignants-chercheurs. La mise en oeuvre revient au décideur et à l'expert. La structure d'accueil prend en charge les frais d'organisation et de logistique, avec l'aide de tout appui type Ambassade, Université , AUF, OMS, industrie pharmaceutique...


Les formations les plus récentes

Pr Olivier Armstrong, à l'Université de Toamasina, Madagascar, les 5 et 6 décembre 2023. « La Communication Orale et ses Grands principes» ainsi qu'une conférence « De l’apprentissage à la Compétence »,

RAPPORT D'ACTIVITES Prof ARMSRONG Décembre 2023
.docx
Download DOCX • 2.02MB






























Réseaux sociaux : appel à mettre fin à la propagation impunie de fake news

La crise Covid a confronté les soignants et chercheurs à "l’arène digitale" et ils peinent à lutter contre les fausses informations médicales et scientifiques sur les réseaux sociaux. Un appel à mettrre fin à la propagation impunie de fausses informations médicales a été lancé.








Il est temps de choisir le camp de la santé contre toute forme d’obscurantisme


Aude Lecrubier


« Il est temps de choisir le camp de la santé contre toute forme d’obscurantisme ». Le ton est donné. Dans une tribune publiée dans l’Express et signée par des sociétés savantes et syndicats représentant plusieurs milliers de médecins, des médecins alertent sur les dérives constatées sur les réseaux sociaux et dans certains médias à grande audience, qui partagent et diffusent de fausses informations scientifiques et médicales au détriment de la santé publique. Les signataires* appellent les autorités à prendre des mesures pour contrer ces tendances et se font force de propositions.



Covid-19 : des milliers de vies ont été sauvées par le premier confinement


Estimation de l’efficacité des interventions contre le COVID-19 dans la population en France : une étude de modélisation.

Le premier confinement a été le plus efficace, réduisant la transmission de 84%. Les confinements ultérieurs ont eu une efficacité diminuée (réduction de 74 % et 11 %). Dans un scénario sans vaccins avant novembre 2021, nous prévoyions 159 000 ou 168 % (intervalle de prédiction (IP) de 95 % 70-315) de décès supplémentaires et 1 488 000 ou 300 % (133-492) d'hospitalisations supplémentaires. Si un vaccin avait été disponible après 100 jours, plus de 71 000 décès (16 507 à 204 249) et 384 000 (88 579 à 1 020 386) hospitalisations auraient pu être évités.

Rodolphe Thiébaut, professeur en santé publique au centre de recherche Bordeaux Population Health et principal auteur de ce travail, observe : « Bien que l'exercice soit complexe d'estimer un nombre de personnes sauvées par une intervention spécifique, toutes les études retrouvent un impact majeur du confinement et de la vaccination ».





FRANCOPHONIE

Le 21 février marque la Journée internationale de la langue maternelle, une date proclamée par l'UNESCO pour promouvoir la diversité linguistique à travers le monde. Comme le montrent les données du site Ethnologue, l'anglais reste la langue la plus parlée au monde avec environ 1,46 milliard de locuteurs totaux (natifs et de langue seconde) en 2023, devant le chinois mandarin avec environ 1,14 milliard de locuteurs. Sur Internet, la domination de l'anglais est écrasante. D'après les chiffres de W3Techs, plus de la moitié (51 %) des sites web sont rédigés en anglais. Le chinois ne représente que 1,3 % des sites (13e rang mondial). Il existe également un écart considérable entre le monde réel et Internet pour la langue arabe, parlée par 274 millions de personnes dans le monde (6e rang mondial), mais qui reste fortement sous-représentée sur la toile : seulement 0,6 % des sites (19e rang)







Etude réalisée au Mali, Burkina Faso et Kenya.

Etude de phase 3 qui montre une efficacité élevée du vaccin sur 1 an avec un schéma thérapeutique à trois doses de R21/Matrix-M chez 4 644 enfants âgés de 5 à 36 mois avec à la fois une infection saisonnière (75 % [IC à 95 % 71-79]) et une infection par l'âge. schémas thérapeutiques d’administration de vaccins pérennes (standard ; 68 % [61–74]). Dans la tranche d'âge de 5 à 17 mois, qui a été la plus étudiée à ce jour, l'efficacité était de 79 % (IC à 95 % : 73 à 84) dans les sites saisonniers et de 75 % (65 à 83) dans les sites standards, ce qui était significativement plus élevé que celui de la tranche d’âge de 18 à 36 mois. Sur les sites saisonniers, l’efficacité du vaccin s’est bien maintenue jusqu’à 18 mois, avec une dose de rappel unique administrée 12 mois après la série primaire. Les réponses en anticorps induites par le vaccin étaient corrélées à l’efficacité et étaient significativement plus élevées dans le groupe d’âge plus jeune. Aucun problème de sécurité n'a été identifié avec l'administration de R21/Matrix-M.

Les résultats de cet essai confirment l'efficacité du vaccin de plus de 75 % sur 12 mois avec une administration saisonnière chez les enfants âgés de 5 à 17 mois, qui a été maintenue pendant 24 mois. R21/Matrix-M propose un vaccin sûr et très efficace pour la prévention du paludisme chez les jeunes enfants africains.




Recommandations pour des rapports précis dans les statistiques de la recherche médicale

Une condition importante pour la validité de la recherche médicale est une méthodologie et des statistiques solides, mais celles-ci sont encore souvent négligées par les chercheurs en médecine.

Basée sur l'expérience de l'examen des statistiques dans plus de 1 000 manuscrits soumis au groupe de revues The Lancet au cours des trois dernières années, cet article fournit des conseils sur les lacunes statistiques fréquemment rencontrées dans les rapports et sur la manière de les éviter.




La réduction au silence du Sud

Les doyens et présidents de nos plus grands établissements d’enseignement supérieur sont obsédés par leur classement. Trois dominent : le classement mondial des universités du Times Higher Education (THE), le classement mondial des universités QS et le classement académique des universités mondiales (ARWU). Ces mesures de réussite devraient être remises en question. Ils font taire les universitaires des pays disposant de moins de ressources financières que leurs riches voisins. Tiffany Nassiri-Ansari et David McCoy de l'Institut international pour la santé mondiale de l'Université des Nations Unies à Kuala Lumpur, en Malaisie, ont publié une déconstruction convaincante des classements ARWU et THE. Ils proposent des réformes possibles, mais ils suggèrent également que ces classements pourraient être entièrement rejetés. Mais au lieu d’être effacés, les classements pourraient également être utilisés comme un moyen puissant pour tenir les universités responsables de leur mission sociale plus large.






Effets indésirables des vaccins anti-Covid : 100 millions de vaccinés scrutés

Plus de 70,5 % de la population mondiale a reçu au moins une dose de vaccin contre la Covid-19, et plus de 13,5 milliards de doses ont été administrées. Ce scénario sans précédent offre l’opportunité de préciser les éventuels effets indésirables du vaccin, l’administration à des millions de personnes permettant de faire ressortir d’éventuels effets indésirables rares











LIVRES RECENTS


Raphaël Enthoven. L'esprit artificiel


De la science au droit, de la médecine aux questions militaires, l'intelligence artificielle bouleverse tous nos champs de compétence. Tous ? Non ! En philosophie, l'IA ne sert à rien. Le prototype d'agent conversationnel ChatGPT, qui peut répondre à toute question, trouver une recette de cuisine à partir du contenu d'un réfrigérateur, rédiger un article ou composer un poème sur le sujet de notre choix, qui puise dans l'intégralité du savoir disponible pour en livrer une synthèse en quelques secondes... se trouve comme une poule devant un couteau quand on lui demande de réfléchir. Quelle énigme ! Pourquoi le geste tout simple qui consiste à trouver une problématique, c'est-à-dire à transformer une question en problème pour en faire la colonne vertébrale d'une réflexion, demeure-t-il hors de sa portée ? À quoi tient cette singularité, ce je-ne-sais-quoi ? Pourquoi la pratique de la philosophie est-elle inaccessible à l'intelligence artificielle ? Et pourquoi l'humanité demeure-t-elle un casse-tête pour la machine ?


Vincent Bontems Au nom de l'innovation : finalités et modalités de la recherche au XXIe siècle.

Eclipsant l'idée de progrès, l'innovation est devenue le nom d'une promesse : accélérer l'évolution technique, en contrôler les fins et en augmenter la profitabilité. S'appuyant sur l'analyse du progrès technique par Gilbert Simondon, Vincent Bontems évalue la pertinence de la gestion de la recherche au regard de ces objectifs. Peut-on accélérer arbitrairement la concrétisation des lignées techniques ? Peut-on finaliser tous les processus de conception ? Comment sont valorisés les produits de la recherche ? Au-delà de ces modalités, l'enquête aboutit à questionner la valeur éthique des finalités assignées à la recherche au nom de l'innovation. Comment évolue l'"ethos" des chercheurs soumis à ce régime de gestion ? Quelles valeurs sont ainsi promues au sein de la société ? Quels en sont les mythes qui se déploient dans notre culture ?

Vincent Bontems est chercheur en philosophie des techniques et ingénieur expert en méthodologie de la conception au Laboratoire de recherche sur les sciences de la matière (Larsim) du CEA.

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


bottom of page