top of page

Bulletin du 18 mai 2023



Mesdames et Messieurs les Doyens, Chers Collègues, Chers Amis,


Allons-nous basculer dans un environnement dématérialisé, immersif, global, comme l’annonce Mark Zuckerberg ? Est-ce ce qui nous attend dans le monde de la santé ?


Les potentiels du métavers n’en sont qu’à leurs débuts. En médecine, le virtuel permet d’être confronté à des situations, à apprendre des gestes. Il est légitime de se demander ce que signifie la « réalité » dans le métavers et quelles pourraient être les implications de ces identités virtuelles pour nous-mêmes, en tant que soignants.


Par une mise en situation, la simulation permet à l’apprenant d’effectuer des actes médicaux ou des soins semblables à la réalité. La simulation numérique en est l’aboutissement mais pas encore la fin. Il se développe des expériences « d’incarnation virtuelle » dans lesquelles vous habitez réellement de manière temporaire, un corps virtuel. Que ressentez-vous dans la peau de votre malade ? Expérience peut-être difficile, sans doute riche. Avec le métavers, le danger n’est-il pas « d’ouvrir un nouveau monde numérique pour ne plus avoir à se préoccuper des problèmes de cette réalité » estime Anna-Verena Nosthoff de l’Université de Vienne. Est-ce que cela ne correspondrait pas au concept d’irréalité » décrit par Jean Baudrillard, un état dans lequel réalité et simulation se fondent au point de ne plus pouvoir être distinguées ? Le métavers est un univers qui soulève des questions éthiques.

Qu’en pensez-vous ? Si vous voulez réagir, utilisez nos adresses courriels.


Très cordialement,

Pour le comité éditorial du GRISOF Yves Tremblay, Faculté de Médecine-Université Laval, Québec Etienne Lemarié, Faculté de Médecine de Tours Zouhair Souissi, Faculté de Médecine de Tunis.


Près de 800 destinataires de ce bulletin « Science ouverte en santé » !


Vous êtes les yeux de tous sur votre terrain, Vous avez des faits à raconter, vous voulez échanger avec les collègues, le GRISOF peut devenir votre plateforme.

L’inscription sur notre liste de diffusion est gratuite et ouverte.


ERS European Respiratory Society


Le Pr A.T. Dinh-Xuan est candidat à l'élection du prochain Vice-Président de l'ERS (European Respiratory Society). Vous connaissez ses qualités pédagogiques dans nos visioconférences, son rôle majeur dans les relations internationales de nos sociétés.

Il aura certainement à cœur de renforcer les liens qui existent entre la Société Européenne et les sociétés des pays francophones.


Pour ceux qui ont la possibilité de voter, n’oubliez pas de vous exprimer.


Conférences de la rentrée

Toutes les visioconférences sont sur notre chaîne YouTube


Conférences d’actualités du GRISOF


Merci à nos intervenants de ce début d’année

  1. Pr Alain Kiyindou, le 5 janvier : Universalité d'internet, un enjeu pour la communication et le développement.

  2. Prs M Cauli, B Mve Ondo, E Lemarié, le 12 janvier : Science ouverte

  3. Pr Anh Tuan Dinh-Xuan Dinh-Xuan , le 2 février : L’exploration fonctionnelle respiratoire « moderne » du haut de ses 177 ans.

  4. Pr Bruno Giraudeau, le 9 février. Evaluation d'une intervention : lorsque la randomisation de participants ne suffit pas. Les essais randomisés en cluster.

  5. Pr Nafissatou Toure, le 16 février. Cas cliniques depuis Dakar.




23 mars 2023

Les dessous de la signature scientifique en sciences biomédicales : querelles d’auteurs, invisibilisation, justice.

Alex Alexis


Alex Alexis est doctorant en droit à l’Université de Montréal et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, où il est également chargé d’enseignement. Il s'intéresse aux renouvellements des enjeux de développement durable et de justice sociale dans le contexte de nos "sociétés numériques". Il a fait des études supérieures en droit, en sociologie et en anthropologie. Il est membre de l'Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS), du Centre de la science de la biodiversité du Québec (CSBQ/QCBS) et du Centre for International Sustainable Development Law (CISDL).


30 mars 2023

Révolutionner l'accès aux médicaments dans les pays émergents grâce au digital.

Conférence présentée par Arnaud Pourredon


Meditect est une entreprise sociale qui a pour mission de digitaliser les acteurs de la chaîne de distribution des médicaments. Nous proposons des solutions innovantes en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Cameroun et bientôt dans toute l’Afrique subsaharienne francophone.




20 avril

Impact du dérèglement climatique sur la santé

Conférence présentée par Pr Antoine Flahault


Le Pr Antoine Flahault est un habitué de nos conférences, toujours très apprécié.

Antoine Flahault. Director of the Institute of Global Health, Faculty of Medicine, University of Geneva. Deputy Director of the Swiss School of Public Health, Zürich

Service de Médecine Tropicale et Humanitaire. Hôpitaux Universitaires de Genève


27 avril

Pr J-Ph Chippaux Pratique des essais cliniques en Afrique Directeur de recherche émérite Institut de Recherche pour le Développement / UMR MERIT


Le Pr Jean-Philippe Chippaux est Directeur de recherche émérite. Institut de Recherche pour le Développement / UMR MERIT.

Nous vous recommandons son excellent ouvrage intitulé "Pratique des essais cliniques en Afrique". Voici la post-face de son ouvrage.


Les essais cliniques constituent une procédure décisive pour l'enregistrement d'un médicament avant sa commercialisation. Cette expérimentation, indispensable, est destinée à confirmer chez l'homme l'innocuité et l'efficacité d'un médicament avant son utilisation. Le développement des essais cliniques en Afrique favoriserait, par ailleurs, une exploitation de la pharmacopée traditionnelle dans des conditions rigoureuses. Cet ouvrage décrit chacune des étapes de l'essai clinique, de la préparation jusqu'à l'interprétation des résultats, en soulignant les difficultés et pièges particuliers aux pays en développement, notamment en Afrique. Les coutumes et usages influent également sur la réalisation pratique des essais cliniques, ce qui impose de nombreuses adaptations méthodologiques. Ce manuel s'adresse aux professionnels de santé, aux promoteurs et aux responsables administratifs et politiques des pays africains appelés à se mobiliser pour que ce continent accède à une véritable indépendance sanitaire.

Ce livre est gratuit au format pdf (et payant au format papier) en suivant le lien ci-après : https://www.editions.ird.fr/produit/214/9782709919784/pratique-des-essais-cliniques-en-afrique


Jeudi 11 mai

Dr Hervé Maisonneuve

Titre : Intégrité scientifique en recherche


Sous la pression de l'évaluation des chercheurs et de la recherche (Publish or Perish), des chercheurs honnêtes adoptent des pratiques douteuses en recherche. Conflits d'auteurs, torture et sélection des données, manipulation des revues, non déclaration de liens d'intérêts, contes de fées gangrènent les revues. Développer une recherche responsable basée sur l'honnêteté, une bonne gestion des données, les bonnes relations est un enjeu pour préserver notre système de recherche


Le Dr Hervé Maisonneuve est Rédacteur de "Revues et Intégrité". Membre du comité éditorial du GRISOF, il développe un nouvel axe consacré à l'intégrité scientifique, au sein du GRISOF.


Nos prochaines conférences


Jeudi 25 mai

Dr Michel Bergeron

Titre : L’éthique : une délibération en contexte


Consultant en éthique et en conduite responsable en recherche, Michel Bergeron œuvre en éthique de la recherche depuis plus de 30 ans. Détenteur d’un B.Sc. (chimie) de l’Université Laval et d’un M. Th. (éthique) de l’Université Saint-Paul et de l’Université d’Ottawa, il a été éthicien de l’Université de Montréal pour les questions d’éthique de la recherche de 2003 à 2014. Il est actuellement professeur associé au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

Il est entre autres membre de la Commission de l’éthique en science et technologie du Québec, membre externe du comité d’éthique de la recherche et de l’intégrité scientifique des Fonds de recherche du Québec Nature et Technologie, membre du comité d’honneur de l’Institut africain de bioéthique, membre de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique, membre de la Chaire UNESCO – Éthique, sciences et société (Toulouse) et membre du réseau EthiMed de l’Association de recherche et de formation en droit médical de France. Il a été co-rédacteur des versions 2010 et 2014 du cadre éthique canadien « Énoncé de politique des trois Conseils. Éthique de la recherche avec des êtres humains 2 ».

Depuis 2007, il collabore à la mise en place de comités d’éthique de la recherche en Afrique de l’Ouest et à la formation en bioéthique, surtout au Bénin. Détenteur du « Prix distinction pour services rendus » de l’Association canadienne des Comités d’éthique de la recherche pour ses contributions majeures au domaine de l’éthique de la recherche, il est membre et président de plusieurs CER ainsi qu’auteur de plus de 60 publications et 185 communications




Jeudi 8 juin

Dr Denis Bertrand

Titre : Autorité du savoir et de la vérité


Denis Bertrand est professeur de littérature française à l'Université Paris VIII où il enseigne la théorie littéraire et la sémiotique générale (Précis de sémiotique littéraire, Paris, Nathan, 2000). Ses travaux de recherche portent sur les relations entre phénoménologie, rhétorique et figurativité, dans le cadre plus général des rapports entre sémiotique et rhétorique et de leurs champs d’exercice concrets en socio-sémiotique (Parler pour convaincre. Rhétorique et discours, Paris, Gallimard, 1999).

Sa parole nous est particulièrement utile à l'heure du complotisme, des vérités alternatives. Nous avons besoin de clés qui nous permettent de décrypter et agir au sein monde de la santé.




Webinaires FéFOG-GRISOF-AUF


La Fédération Francophone d’Obstétrique et de Gynécologie (FéFOG) et le Groupe de Réflexion et d’Information en Science Ouverte Francophone (GRISOF)


Organisent


Un Webinaire « maladies émergentes et santé de la femme »


Le Mercredi 24 Mai 2023 entre 14h 30 et 16h 30 Temps Universel

(15 heures 30 à 17 heures 30, heure en France) (10 heures 30 à 12 heures 30, heure au Québec)


Modérateurs

  • Pr Béchir Zouaoui (Tunis), Pr Der Adolphe Some (Ouagadougou), Pr Yves Tremblay (Québec)

  • Intervenants :

  • Pr Etienne lemarié (Tours) : La pandémie du Covid 19. Quelles sont les évidences médicales et les questionnements qu’on peut tirer de la littérature ?

  • Pr Olivier Picone (Paris): Infection au Covid et santé de la femme

  • Pr Bolamba Vicky Lokomba (Kinshasa): Infection VIH et santé de la femme

  • Pr Namory Keita (Conakry) : Infection à virus Ebola et santé de la femme

Lien pour suivre en direct le webinaire et poser des questions :

ID de réunion : 819 5763 49 - Code secret : 061262

Toutes les conférences sont disponibles sur Youtube


Webinaires « Le modèle démocratique à l’épreuve de l’expérience africaine »

Cycle de conférences 2022-2023

  • Chaire UNESCO d’Étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique - UQAM

  • Chaire de recherche du Canada en Antiquité critique et Modernité émergente - ULaval

  • Centre de recherche sur l’interculturalité et l’interdisciplinarité (CRII) - UOmar Bongo

  • CEIM Cap-Afrique - UQAM

  • Centre de recherche en droit public (CRDP) - UdeM • Observatoire Hygeia - UdeM

À partir d’un nouvel esprit scientifique bachelardien et d’une récente ethnologie des cultures disciplinaires de l’université, aujourd’hui que la collaboration d’un maximum de savoirs différents inhérente au contrôle de l’action est conçue comme une forme d’interculturalité, où en est le dialogue mondial des connaissances autour du projet démocratique? Avec la vigilance qu’impose l’actuel mouvement de décolonisation des épistémologies du Sud (de Sousa Santos, Hountoundji, Mvé Ondo, etc.), ce cycle promeut l’échange mutuellement bénéfique de savoirs et de pratiques endogènes de différentes parties du monde. On y postule des forces différentes, mais potentiellement complémentaires et également utiles dans la quête d’une représentation si ultime du démocratique qu’elle en serait universelle, ahistorique, désincarnée. Au reste, sachant que toute construction conceptuelle ou de connaissance échappe mal à l’ancrage matériel de sa production humaine, l’ethnophilosophie et sa critique de Paulin Hountoudji, demeurent implicitement à l’honneur, en arrière-plan de l’ensemble.


Dans quelle mesure les sommes actuelles de la pensée démocratique se font-elles indûment expressives d’une surreprésentation de l’humanité occidentale ou des trop faciles prétentions d’universalité de ses schèmes? Ou d’une surreprésentation de l’humanité de genre masculin? Quelles leçons peut aujourd’hui offrir l’expérience africaine du démocratique à une humanité qui, même en ces États-Unis où l’on s’en réclame avec ostentation, ne sait toujours pas comment en assurer la pérennité ou le processus ?


Violaine Lemay, CRDP - UdeM, organisatrice invitée


Nous vous conseillons l’enregistrement de la conférence du 12 avril

Jean-Louis ROY, historien et Tertius ZONGO, ancien premier ministre du Burkina Faso

  • Rencontre d’un continent : Nouvelle Afrique

  • Une épopée du pouvoir au Burkina Faso


Vous retrouverez ici toutes les visioconférences sur notre chaîne YouTube

Lien zoom pour toutes les conférences

  • ID de réunion : 854 0863 4235

  • Code secret : 842630

Lien Facebook


A la suite de l’exposé d’Alex Alexis du 23 mars 2023, intitulé « Les dessous de la signature scientifique en sciences biomédicales : querelles d’auteurs, invisibilisation, justice », Hervé Maisonneuve conseille deux articles :


O. Laccourreye, P. Tran Ba Huy, H. Maisonneuve. Les journaux médicaux scientifiques en langue française face aux défis du XXIe siècle Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0001407920300790?via%3Dihub

https://doi.org/10.1016/j.banm.2019.10.026


Académies suisses des sciences. Qualité d’auteur des publications scientifiques. Analyse et recommandations https://responsable-unige.ch/main/directives-aux-chercheurs/qualite-auteur-des-publications-scientifiques.html

Science ouverte


Vient de paraître

Cauli M, Lemarié E, Tremblay Y. Vers une science ouverte francophone en santé. Le champ de l’éducation médicale est aussi concerné. Pédagogie Médicale,




Faire entrer la science ouverte dans son projet ANR : un guide pratique


Depuis 2019, l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) a pris des engagements en faveur de la science ouverte pour les projets qu'elle finance. Ces engagements font partie de la stratégie nationale française pour la Science Ouverte, initiée avec le Plan National pour la Science Ouverte en 2018.

Les porteurs de projets peuvent anticiper ces engagements dès la phase de montage de leur projet, lors de la rédaction de leur proposition détaillée. Cela leur permet d’améliorer la faisabilité de leur projet en identifiant des services supports et les moyens nécessaire pour mettre en œuvre une stratégie de science ouverte ambitieuse.

Ce guide a une visée pratique pour accompagner les chercheurs dans la prise en compte des enjeux de la science ouverte dans chacune des sections de leur proposition détaillée.








Covid long : la vaccination contre le SARS-CoV-2 améliorerait les symptômes

Par le Dr Jean-Paul Marre


Une étude observationnelle française de la cohorte ComPaRe, sur l'impact de la vaccination contre le SARS-CoV-2 chez les malades souffrant de Covid long, fait état d'une possible réduction de la gravité et de la durée des manifestations de ce syndrome handicapant

Dans une majorité des cas, les manifestations d’une infection à la Covid-19 disparaissent en deux à trois semaines, mais certains patients, et pas forcément après une infection sévère, sont concernés par des symptômes persistants au-delà de quatre semaines. On parle alors de Covid long.

Selon l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), près de 90% des personnes touchées par un Covid long sont toujours atteintes par des symptômes un an après le début de la maladie. Ces manifestations peuvent se caractériser par une fatigue persistante, des difficultés respiratoires, des douleurs musculaires ou encore "un brouillard mental", mais beaucoup d'autres symptômes plus handicapants sont décrits. Une dysrégulation immunitaire ou une atteinte du système nerveux autonome ont été décrites.




Infections virales respiratoires : quels risques et quelle prise en charge ?


La pandémie de Covid-19 a déferlé par vagues successives, avec une rafale de variants et de sous-variants, et puis on a enchaîné avec la « Triplépidémie » de cet hiver. C’est l’occasion de refaire le point sur les infections virales respiratoires et leurs complications, notamment les surinfections.

  • Invité : Dr Benjamin Wyplosz, infectiologue, à l’Hôpital Bicêtre, au Kremlin-Bicêtre

  • Une émission animée par le Dr Jean-Paul Marre






Propagation du Covid, évolution du virus, vaccins… Le point sur les connaissances en 2023

Si la pandémie de Covid semble marquer le pas, elle n’en est pas terminée pour autant… Après trois ans, il est toutefois possible de prendre du recul sur cinq points majeurs qui ont soulevé beaucoup de questions et de débats, tant à propos du virus que des moyens de le combatre.




Pollution atmosphérique et mortalité selon races et classes sociales aux USA.


Les Noirs américains sont exposés à des niveaux annuels plus élevés de pollution atmosphérique contenant des particules fines ≤2,5 μm [PM2,5]) que les Blancs américains et peuvent être plus sensibles à ses effets sur la santé. Les Américains à faible revenu peuvent également être plus sensibles à la pollution par les PM2,5 que les Américains à revenu élevé. Les auteurs ont analysé 623 millions d'années-personnes de données Medicare de 73 millions de personnes âgées de 65 ans ou plus, entre 2000 et 2016 pour estimer les associations entre l'exposition annuelle aux PM2,5 et la mortalité dans les sous-populations définies simultanément par l'identité raciale (Noirs vs Blancs) et le niveau de revenu (éligibles à Medicaid vs non éligibles).


Une exposition plus faible aux PM2,5 était associée à une mortalité plus faible dans l'ensemble de la population, mais les sous-populations marginalisées semblaient bénéficier davantage de la diminution des niveaux de PM2,5. Par exemple, le rapport de risque associé à la diminution des PM2,5 de 12 μg par mètre cube à 8 μg par mètre cube pour la sous-population blanche à revenu élevé était de 0,963 (intervalle de confiance à 95 % [IC], 0,955 à 0,970), alors que les rapports de risque équivalents pour les sous-populations marginalisées étaient plus faibles : 0. 931 (IC à 95 %, 0,909 à 0,953) pour la sous-population noire à revenu élevé, 0,940 (IC à 95 %, 0,931 à 0,948) pour la sous-population blanche à faible revenu, et 0,939 (IC à 95 %, 0,921 à 0,957) pour la sous-population noire à faible revenu.


Les personnes noires à haut revenu, les personnes blanches à bas revenu et les personnes noires à bas revenu peuvent bénéficier davantage d'une réduction des niveaux de PM2,5 que les personnes blanches à haut revenu. Ces résultats soulignent l'importance de tenir compte à la fois de l'identité raciale et du revenu lors de l'évaluation des inégalités en matière de santé.


Résumé traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)




La langue n’est plus un obstacle à la diffusion des travaux scientifiques.


Nous relations en décembre les propos de Souleymane Bachir Diagne, dans son livre « De langue à langue » : « Faire l'éloge de la traduction, la langue des langues, c'est célébrer le pluriel de celles-ci et leur égalité ; car traduire, c'est donner dans une langue, hospitalité à ce qui a été pensé dans une autre, c'est créer de la réciprocité, de la rencontre, c'est faire humanité ensemble, c'est en quelque sorte imaginer une Babel heureuse ».


Les traducteurs numériques sont devenus très performants. Pour le vérifier, nous avons soumis à DeepL.com/Translator, un texte du New England Journal en date du 13 avril 2023. Nous avons traduit successivement de l’anglais en français puis en coréen, à nouveau en français, pour revenir à l’anglais. Nous retrouvons la version initiale.


La langue n’est plus un obstacle à la diffusion des travaux scientifiques, à deux conditions. La première est que l’article paraisse dans une revue accessible et référencée. La seconde est que le titre de l’article soit explicite, qu’il incite à découvrir le contenu, au mieux pour le référencer dans une nouvelle publication. « Publier pour être lu ».

Extrait du New England Journal of Medicine du 13 avril 2023, traduit successivement de l’anglais en français puis en coréen, à nouveau en français, pour revenir à l’anglais.


Les Noirs américains sont exposés à davantage de pollution atmosphérique annuelle contenant des particules fines (particules d'un diamètre aérodynamique de 2,5 μm ou moins [PM2,5]) que les Blancs américains, et peuvent être plus susceptibles d'en subir les effets sur la santé. En outre, les Américains à faible revenu peuvent être plus sensibles à la pollution par les PM2,5 que les Américains à revenu plus élevé. En raison du manque d'informations sur les courbes exposition-réponse pour l'exposition aux PM2.5 et la mortalité dans les sous-populations mal desservies, ventilées par race et statut socio-économique, l'Agence de protection de l'environnement ne dispose pas de données essentielles pour élaborer des règles réglementaires concernant les normes relatives aux PM2.5.


Méthodes.

Nous avons analysé 623 millions d'années-personnes de données Medicare de 2000 à 2016 pour 73 millions de personnes âgées de 65 ans et plus afin d'estimer l'association entre l'exposition annuelle aux PM2,5 et la mortalité dans des sous-groupes définis simultanément par l'identité raciale (noirs contre blancs) et le niveau de revenu (éligibles à Medicaid contre non éligibles).


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)





Nous avons débuté ce bulletin par une réflexion sur le métavers. Voici deux articles passionnants dans le New England J Med du 30 mars 2023.


Artificial Intelligence and Machine Learning in Clinical Medicine,

Charlotte J. Haug and Jeffrey M. Drazen. March 30, 2023 N Engl J Med 2023; 388:1201-1208 DOI: 10.1056/NEJMra2302038.

Voici la conclusion de cet article.


Nous sommes fermement convaincus que l'introduction de l'IA et de l'apprentissage automatique dans la médecine a aidé les professionnels de la santé à améliorer la qualité des soins qu'ils peuvent fournir et qu'elle promet de l'améliorer encore davantage dans un avenir proche et au-delà. Tout comme l'acquisition informatique d'images radiographiques a supprimé la salle d'archivage des radiographies et les images perdues, l'IA et l'apprentissage automatique peuvent transformer la médecine.

Les professionnels de la santé trouveront comment travailler avec l'IA et l'apprentissage automatique au fur et à mesure que nous évoluerons avec la technologie. L'IA et l'apprentissage automatique ne mettront pas les professionnels de la santé sur la paille ; au contraire, ils leur permettront de mieux faire leur travail et de consacrer du temps aux interactions humaines qui font de la médecine la profession gratifiante que nous apprécions tous.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator


Benefits, Limits, and Risks of GPT-4 as an AI Chatbot for Medicine

Peter Lee, Sebastien Bubeck, and Joseph Petro

N Engl J Med 2023; 388:1233-1239 DOI: 10.1056/NEJMsr2214184


Nous avons exploré la technologie émergente des chatbots d'IA, en particulier GPT-4, afin d'évaluer les possibilités - ainsi que les risques - en matière de prestation de soins de santé et de recherche médicale. GPT-4 est un travail en cours, et cet article ne fait qu'effleurer la surface de ses capacités.

Il peut, par exemple, écrire des programmes informatiques pour traiter et visualiser des données, traduire des langues étrangères, déchiffrer des notices d'explication des avantages et des tests de laboratoire pour des lecteurs qui ne connaissent pas la langue utilisée dans chacun d'eux et, ce qui est peut-être controversé, rédiger des notes de soutien émotionnel à l'intention des patients.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator


SCIENCE OUVERTE ET LIBRE ACCES



Revues et intégrité. Hervé Maisonneuve Tout est passionnant dans le bulletin d’Hervé Maisonneuve. Nous avons la chance de l’avoir dans le comité éditorial du GRISOF.


Bulletin de février 2023






Institut de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académiques


Un bilan de 20 ans d’observation des liens d’intérêts dans les publications médicales ! Herve Maisonneuve revisite l’objectivisation de la frontière entre liens d’intérêts et conflits d’intérêts.

La gestion de ces liens et l’ampleur de certains de leurs impacts génère intrinsèquement des approches contextuelles ou subjectives de la question : médicales, juridiques, économiques, éditoriales, sociales, etc. Entre chasse aux sorcières et hyper transparence, la surveillance bureaucratique apporte probablement moins de solutions qu’une juste tolérance, indispensable à l’avancement de la recherche.

Bientôt des ordinateurs vivants (bio-ordinateurs) ?


Si les performances récentes de l’intelligence artificielle impressionnent, leur développement semble voué à certaines limites. Et si, pour les contourner, nous passions à « l’intelligence organoïde », à la création d’ordinateurs vivants ? Nos cerveaux sont bien plus puissants que l'intelligence artificielle : pour multiplier la puissance de l'IA, des scientifiques espèrent la coupler à des organoïdes cérébraux, ces cultures cellulaires mimant - de façon très simplifiée - notre encéphale.

Créer des ordinateurs biologiques à partir de cultures cellulaires reproduisant, de manière simplifiée, l’encéphale humain, c’est le projet d’une équipe de l’université Johns-Hopkins (États-Unis). Dans un article paru dans Frontiers in Science, ils décrivent un amas cellulaire connecté à un dispositif d’électrodes qui en captent l’activité électrique et interprétée par des algorithmes.

L’idée de créer un bio-ordinateur répond à un constat problématique. Les ordinateurs que nous développons aujourd’hui manifestent des capacités inédites. En mai dernier, un supercalculateur a atteint pour la première fois une puissance de calcul de un exaflop. Cette puissance totale est certes comparable au potentiel du cerveau humain mais il y a toutes les raisons de croire que les ordinateurs de demain dépasseront largement ce seuil symbolique. Mais ils n’y parviendront, dans l’état actuel des techniques, que par le biais d’une débauche de matériau, d’espace et d’énergie.

Un supercalculateur est beaucoup moins économe qu’un cerveau. Les processeurs et transistors dont Frontier se compose sont beaucoup plus encombrants que les 10 000 milliards de synapses du cerveau ! On peut penser que la miniaturisation des composants permettra quelques économies. Mais cette miniaturisation connaît des limites. D’où l’idée de prendre appui sur la biologie pour développer les ordinateurs de demain.

La volonté de repenser l’informatique à partir de la biologie, de créer des « bio-ordinateurs », suscite d’ores et déjà un vif intérêt aux États-Unis, au Japon et même en France. Plutôt qu’une opposition ou même une rivalité entre le biologique et l’informatique, la biotique invite à penser un futur dans lequel les machines ressembleront jusque dans leur mode de production à la matière vivante. Ces « systèmes complexes capables de se reproduire, de se maintenir, de s’autoréguler et d’évoluer » pourront, avec beaucoup plus de facilité, former des interfaces avec le vivant : la biotique, annonce De Rosnay, est aussi l’âge des « biopuces connectables aux organismes vivants ». Cet horizon est encore balbutiant, en raison de l’écart toujours très net entre matière vivante et matière informatique, mais les projets se multiplient.


FORMATION PEDAGOGIQUE


Les 11 formations proposées par le GRISOF

  1. Aide à un projet de recherche

  2. Formation à la rédaction médicale, scientifique

  3. Formation à l’expression scientifique (orale et affichée)

  4. Lutte contre la fraude, le plagiat, les revues prédatrices

  5. Aide à la préparation de thèses scientifiques

  6. Bases pédagogiques en matière scientifique

  7. Management, aide à la structuration, des revues pour «experts”

  8. Intégrité scientifique

  9. Formation des bibliothécaires, spécialistes en TIC

  10. Aide à la recherche bibliographique

  11. Formation à la gestion bibliographique avec ZOTERO.

Contact: armstrongolivier3@gmail.com ; ihsane.hmamouchi@gmail.com ; may.samaha@usj.edu.lb


COVID-19 Update; 15 avril 2023

These articles on COVID-19 were published across the JAMA Network in the last week. Click below to read them for free.


BIBLIOGRAPHIE


JAMA

Research

Effect of Angiotensin-Converting Enzyme

Inhibitor and Angiotensin Receptor Blocker Initiation on Organ Support–Free Days in Patients Hospitalized With COVID-19: A Randomized Clinical Trial

Writing Committee for the REMAP-CAP Investigators

Research

Renin-Angiotensin System Modulation With Synthetic Angiotensin (1-7) and Angiotensin II Type 1 Receptor–Biased Ligand in Adults With COVID-19: Two Randomized Clinical Trials

Wesley H. Self, MD, MPH; Matthew S. Shotwell, PhD; Kevin W. Gibbs, MD; et al

Research

Changes in In-Person, Audio-Only, and Video Visits in California’s Federally Qualified Health Centers, 2019-2022

Lori Uscher-Pines, PhD, MSc; Colleen M. McCullough, MPA; Jessica L. Sousa, MSW, MPH; et al

Opinion

Lack of Benefit of Renin-Angiotensin System Inhibitors in COVID-19

Matthew M. Y. Lee, MBChB, PhD; John J. V. McMurray, MD

Opinion

Hospital Consolidation: The Rise of Geographically Distant Mergers

Amol S. Navathe, MD, PhD; John E. Connolly, BA

News & Insight

Updated WHO Guidance for Prioritizing COVID-19 Vaccines

Emily Harris

News & Insight

Nasally Administered Monoclonal Antibody for COVID-19

Emily Harris

JAMA OPHTHALMOLOGY

Research

Risk of New Retinal Vascular Occlusion After mRNA COVID-19 Vaccination Within Aggregated Electronic Health Record Data

Ian Dorney, BS; Jacqueline Shaia, MS; David C. Kaelber, MD, PhD, MPH; et al

Opinion

No Red Flags for Risk of Retinal Vascular Occlusion After mRNA COVID-19 Vaccination

Lee M. Jampol, MD; Maureen G. Maguire, PhD

JAMA PEDIATRICS

Research

Changes in Children’s Recreational Screen Time During the COVID-19 Pandemic

André Plamondon, PhD; Brae Anne McArthur, PhD; Rachel Eirich, MSc; et al

JAMA SURGERY

Clinical Review & Education

Disruption of National Cancer Database Data Models in the First Year of the COVID-19 Pandemic

Sharon S. Lum, MD, MBA; Amanda E. Browner, MS; Bryan Palis, MA; et al

JAMA NETWORK OPEN

Research

Association of In-person vs Virtual Education With Community COVID-19 Case Incidence Following School Reopenings in the First Year of the COVID-19 Pandemic

Meredith Matone, DrPH; Xi Wang, PhD; Deanna Marshall, MPH; et al

Research

Severity of COVID-19–Related Illness in Massachusetts, July 2021 to December 2022

Alaleh Azhir, MSc; Zachary H. Strasser, MD; Shawn N. Murphy, MD, PhD; et al

Research

Health Care–Associated Infections Among Hospitalized Patients With COVID-19, March 2020-March 2022

Kenneth E. Sands, MD, MPH; E. Jackie Blanchard, MSN, RN, CIC; Sarah Fraker, MS, CHDA; et al

Research

Aerosol Box Use in Reducing Health Care Worker Contamination During Airway Procedures (AIRWAY Study): A Simulation-Based Randomized Clinical Trial

Adam Cheng, MD; Jonathan Pirie, MD; Yiqun Lin, MD; et al

Research

Evaluation of Preferred Language and Timing of COVID-19 Vaccine Uptake and Disease Outcomes

Nasreen S. Quadri, MD; Greg Knowlton, MS; Gabriela Vazquez Benitez, PhD; et al

Research

Health Care Access and Affordability Among US Adults Aged 18 to 64 Years With Self-reported Post–COVID-19 Condition

Michael Karpman, MPP; Stephen Zuckerman, PhD; Sarah Morriss, BA

Research

Assessment of Neurodevelopment in Infants With and Without Exposure to Asymptomatic or Mild Maternal SARS-CoV-2 Infection During Pregnancy

Morgan R. Firestein, PhD; Lauren C. Shuffrey, PhD; Yunzhe Hu, BA; et al

Opinion

Use of Telehealth Methods to Track Infant Neurodevelopment After In Utero SARS-CoV-2 Exposure

Sarah B. Mulkey, MD, PhD

AUDIO

Audio Author Interviews

Risk of New Retinal Vascular Occlusion After mRNA COVID-19 Vaccination

Interview with Rishi P. Singh, MD, author of Risk of New Retinal Vascular Occlusion After mRNA COVID-19 Vaccination Within Aggregated Electronic Health Record Data. Hosted by Neil Bressler, MD.

MOST READ COVID-19 ARTICLES

Risk of Death in Patients Hospitalized for COVID-19 vs Seasonal Influenza in 2022-2023

Effect of ACE Inhibitor and ARB Initiation on Organ Support–Free Days in Patients With COVID-19

Prevalence and Characteristics Associated With PCC Among Adolescents and Young Adults

Efficacy and Safety of Anakinra Plus Standard of Care for Patients With Severe COVID-19

Infant Neurodevelopment and Exposure to Maternal SARS-CoV-2 Infection During Pregnancy

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page