Covid-19 : En Afrique, pour mieux surveiller les variants, il faut séquencer davantage

La rapide propagation du variant Omicron, identifié pour la première fois en Afrique du Sud et au Botswana, pose, une fois de plus, la question de la surveillance des variants.


Alpha Keita, virologue à l’IRD et directeur adjoint du Cerfig (Centre de recherche et formation en infectiologie de Guinée), Dramane Kania, pharmacien virologue au Centre Muraz de l’Institut national de Santé publique du Burkina Faso, et Richard Njouom, Chef du Service de Virologie au Centre Pasteur du Cameroun à Yaoundé, font le point sur la situation de l’épidémie de Covid-19 en Afrique, et reviennent sur les enjeux liés au séquençage.

Publié le 2 janvier sur The Conversation

2 vues0 commentaire