top of page

Bulletin N°24 du 4 juillet 2024


Mesdames et Messieurs les Présidents et Doyens,

Chers Collègues,

Chers Amis,


Le GRISOF s’est constitué autour du développement et la diffusion de la science ouverte avec ses avantages très importants mais aussi ses difficultés de mise en action. Cette démarche s’inscrit dans un mouvement mondial qui vise à rendre accessible les produits de la recherche, impliquant le monde scientifique mais également les décideurs, les acteurs politiques, les éditeurs, les sociétés savantes. 

L’ouverture de la science, en rendant l'ensemble du processus scientifique plus facile, plus transparent et plus collaboratif est une condition et un accélérateur pour rapprocher la science des besoins de la société qu'elle devrait desservir..

Notre stratégie s’appuie sur celle de l’UNESCO dont nous sommes partenaires. Elle  repose sur quatre piliers : (1) l'ouverture des pratiques et des outils afin de rendre le processus scientifique  plus facile aux chercheurs et plus largement à l'ensemble de la société par la mise à disposition des connaissances scientifiques (publications, données sources), (2) des infrastructures et des ressources ouvertes (dépôts, archives, infrastructures informatiques et numériques), (3) un engagement ouvert des acteurs sociétaux en vue d’une science citoyenne et participative, (4) une interdisciplinarité des acteurs, au-delà de la communauté scientifique. En s’appuyant sur ces quatre piliers, le GRISOF explore les voies possibles pour faciliter l’élaboration et la diffusion de publications de qualité dans les pays francophones.

Les ateliers des 30 et 31 mai 2024 ont permis d’identifier certains axes de travail prioritaires du colloque que nous tiendrons début 2025.

Nous souhaitons à tous de bons congés estivaux dans la joie et la sérénité.

Très cordialement

Pour le comité éditorial du GRISOF,

Cheikh Cissé, Faculté de Médecine de Dakar

Ihsane Hmamouchi, Faculté de Médecine de l'Université Internationale de Rabat Etienne Lemarié, Faculté de Médecine de Tours Zouhair Souissi, Faculté de Médecine de Tunis

Yves Tremblay, Faculté de Médecine-Université Laval, Québec



Ahmed Sahloul Essoussi nous a quitté le jeudi 6 juin 2024.

Ahmed Sahloul Essoussi a été Doyen de la Faculté de médecine de Sousse en Tunisie, professeur de pédiatrie, co-président du conseil d'évaluation de la CIDMEF. Tous ceux qui ont eu la chance de travailler à ses côtés vous diront que c'était un homme d'une rare compétence, un ami d'une grande gentillesse et d'une grande fidélité. Nos bien sincères condoléances à son épouse, Jouda, et ses enfants.




Une enquête du GRISOF, proposée par Marie Cauli et May Gerges Harfouche Samaha.

Cher (e) collègue,

Vous connaissez le GRISOF et /ou vous avez participé aux ateliers du 30 et 31 mai 2024. Vous serait-t-il possible de répondre à ce   court questionnaire autour de la science ouverte et/ou de le diffuser dans votre entourage ? Votre contribution  permettra d’apporter des informations précieuses sur le degré de sensibilisation et d’appropriation de la science ouverte  dans les pays francophones. L’objectif est de cerner  les besoins et d’apporter des réponses en termes d’accompagnement , d’informations et de formation, au plus près du terrain.

Merci d’y répondre à partir de ce lien: https://forms.microsoft.com/r/rGKQRC9vCa


Vous êtes 1112 destinataires du bulletin "Science ouverte en santé".

Merci de votre fidélité.


Conférences d’actualités GRISOF-SPLF/EFP-FéFOG

Merci à nos orateurs de juin 2024

Jeudi 6 juin Pr Ihsane  Hmamouchi, Rabat

Titre. Méthodologie de recherche des revues systématiques de la littérature (SLR).

Ihsane Hmamouchi est professeure assistante en épidémiologie clinique à l'Université Internationale de Rabat (UIR), professeure associée au Laboratoire de Recherche Clinique et d'Épidémiologie de l'Université Mohammed V à Rabat, et rhumatologue au centre hospitalier provincial Lalla Aicha de Témara.


Jeudi 13 juin. Violaine Lemay, Montréal

Titre. Evaluation des publications par les pairs.

Violaine Lemay est professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, chercheuse régulière au Centre de recherche en droit public et responsable du séminaire doctoral de Méthodologie du droit et interdisciplinarité. Son enseignement en droit, en science de la santé et en sciences humaines et sociales est axé sur le développement des habiletés que requiert une interdisciplinarité bien menée. Elle vise ainsi à outiller la relève dans l’étude des problématiques transversales qui exigent la mise en commun des savoirs et le dialogue entre les cultures disciplinaires pour appréhender des solutions novatrices en droit.


Jeudi 20 juin Candan Hizel. Montréal

Titre. Pharmacogénétique en pratique clinique : où en sommes-nous et où allons-nous ? 

Candan Hizel Perry possède plus de 18 années d'expérience en médecine personnalisée particulièrement dans les études cliniques d'association en pharmacogénomique (PGx), la recherche de biomarqueurs pharmacogénomique et sur des résultats de test de pharmacogénétique en utilisant le Système Expert (SE) comme un système de support de décision clinique dans les pays développé ainsi que les pays émergents.





LES PROCHAINES CONFERENCES


Pour la conférence de rentrée, le 26 septembre 2024, nous aurons le plaisir d'accueillir le Pr Antoine Flahault.

Titre: La prévention, un enjeu pour notre santé, notre économie et notre planète.




Horaire des conférences jusqu'au 27 octobre 2024.

·       14h heure GMT

·       10h heure de Montréal,

·       14h heure de Bamako, Dakar, Conakry, Abidjan, Bouaké, Ouaga

·       15h Rabat, Tunis, Alger, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville

·       16h heure de Paris (GMT+2),

·       17h à Antananarivo et Majunga

·       17h à Beyrouth et Damas,

·       18h à Maurice et la Réunion



Webinaires FéFOG-GRISOF



La FéFOG et le GRISOF organisent les wébinaires ci-dessous au cours du cycle 2023-2024 et vous invitent à y participer massivement et activement.

Programme Webinaire FeFOG GRISOF 2023-2024
.pdf
Télécharger PDF • 667KB


Science ouverte


Le GRISOF est partenaire de l'UNESCO, comme membre du groupe de travail "Open science; infrastructures " .







Voici un pré-print très intéressant, présenté lors de notre dernière réunion, par Mohammad Hosseini, Department of Preventive Medicine, Northwestern University Feinberg School of Medicine, Chicago, Illinois.

Open Science at the Generative AI Turn: An Exploratory Analysis of Challenges and Opportunities

Open Science at the Generative AI Turn_ An Exploratory Analysis of Challenges and Opportun
.
Télécharger • 1.79MB












Revues et intégrité  

Rédacteur : Hervé Maisonneuve





Préparer la rentrée avec les FORMATIONS PEDAGOGIQUES organisées par le GRISOF


Les 13 formations proposées par le GRISOF pour améliorer, renforcer et promouvoir la recherche scientifique

  1. Aide à un projet de recherche. Élaboration du projet. Recherche de partenariats. Financement.

  2. Formation à la rédaction médicale, scientifique. Rappel des principes de base. Les normes internationales. Instructions aux auteurs. Les points forts. Erreurs. Risques.

  3. Formation à l’expression scientifique (orale et affichée). Les principes internationaux. Présentation. Document audiovisuel, les règles incontournables. La communication affichée ( poster)

  4. Fraude, plagiat revues prédatrices, pré- publications. Définitions. Préventions. Comment les reconnaître ? Risques et conséquences.

  5. Aide à la préparation de thèses ou travaux scientifiques. Différentes étapes. Choix du sujet, des personnes. Les étapes administratives. Présentation orale et du document. L'après thèse. De la thèse à l'article original....

  6. Les bases pédagogiques. Comment apprend-on? La mémoire. De l'apprentissage à l'expertise.

  7. Management, aide à la structuration des revues pour «experts»

  8. Ethique et intégrité scientifique

  9. Formation des bibliothécaires, spécialistes en TIC. Place des conservateurs.

  10. Aide à la recherche bibliographique. Les bonnes et mauvaises revues. Pièges. Danger des revues prédatrices. Trouver des articles.

  11. Formation à la gestion bibliographique avec ZOTERO

  12. Partage des savoirs et science ouverte. Les savoirs. Transmission des connaissances. Savoir donner, partager. Avantages et risques.

  13. Formation en recherche clinique ; application à l’Afrique. Essais pragmatiques.



Ces formations sont proposées à tous: Présidents d'Université, Doyens de Faculté, responsables d'Institut ou de toutes structures de formation supérieure scientifique, qui décident en fonctions de leurs souhaits, besoins..... au bénéfice des enseignants-chercheurs. La mise en oeuvre revient au décideur et à l'expert. La structure d'accueil prend en charge les frais d'organisation et de logistique, avec l'aide de tout appui type Ambassade, Université , AUF, OMS, industrie pharmaceutique...






























Vaccins à ARNm et cancer : un nouveau chapitre entre Science et Éthique

Les vaccins à ARN messager, un temps détournés de leur objectif initial, la cancérologie, par la Covid-19, sont en train de réinvestir le champ de l’oncologie en général, et celui du mélanome en particulier.Nous allons parler de mélanome, de vaccin à ARNm, d’évolution incroyable de la recherche sur le cancer, mais aussi bien sûr des implications de toutes ces avancées sur le traitement des cancers et sur la politique de santé, avec notre invitée qui est aujourd’hui le Professeur Céleste Lebbé, spécialiste et chercheur de premier plan dans la prise en charge du mélanome et des cancers cutanés.

Notre invitée le Pr Céleste Lebbé, dermatologue, responsable du centre de traitement des cancers cutanés à l’hôpital Saint-Louis, à Paris, fait de la recherche sur les cancers de la peau et le mélanome depuis des années.

Une émission animée par le Dr Jean-Paul Marre et le Pr Jean-François Bergmann, ancien chef de service de Médecine Interne à l’hôpital Lariboisière, à Paris










Medical Artificial Intelligence and Human Values

Authors: Kun-Hsing Yu, M.D., Ph.D. https://orcid.org/0000-0001-9892-8218

N Engl J Med 2024;390:1895-1904 DOI: 10.1056/NEJMra2214183

 

Les progrès récents de l'intelligence artificielle générative (IA) ont donné naissance à de grands modèles de langage (LLM) qui peuvent être incités à rédiger des textes persuasifs, à passer des examens de compétences professionnelles et à rédiger des messages empathiques conviviaux pour les patients. Alors que les capacités des LLM sont de plus en plus reconnues, de nombreuses personnes ont exprimé des inquiétudes quant à leur utilisation en médecine et dans les soins de santé, en citant les risques connus de fabulation, de fragilité et d'inexactitude factuelle. Alors que ces risques sont mesurés et atténués, certaines des questions non résolues qui se posent concernent les « valeurs humaines » qui resteront intégrées dans les modèles d'IA. Ces valeurs humaines se rapportent globalement aux principes, normes et préférences qui reflètent les objectifs humains et guident les comportements humains. Les LLM ne sont que la dernière incarnation d'une longue lignée de modèles probabilistes qui ont été intégrés dans la prise de décision médicale, et qui ont tous exigé de leurs créateurs et de leurs exécutants qu'ils portent des jugements de valeur.

Bon nombre des défis que nous abordons ici étaient évidents pour les pionniers de l'analyse des décisions médicales des années 1950 et pour les chercheurs des décennies suivantes qui ont mené des études minutieuses et créatives sur la prise de décision humaine et algorithmique afin de démêler la probabilité, de l'utilité (c'est-à-dire les jugements de valeur quantifiés qui ne sont souvent qu'indirectement formulés dans une grande partie des décisions médicales). La compréhension nuancée des valeurs et des risques individuels est ce qui rend le clinicien réfléchi si indispensable. Dans cet article, nous décrivons d'abord comment les jugements de valeur entrent dans les modèles prédictifs dans le contexte des équations cliniques familières et des nouveaux modèles de langage de l'IA.





Praticiens : ce que l’IA peut déjà faire pour vous

Frédéric Haroche | 07 Juin 2024

Les tâches administratives, la tenue des dossiers médicaux, sont autant d’obligations chronophages pour le médecin qui sont parfois identifiées comme une étiologie d'épuisement professionnel. Une étude publiée dans le JAMA Network Open explore l'impact de l'utilisation des « scribes virtuels » sur le temps consacré à ces pensums fastidieux. Les scribes virtuels, désormais dopés à l’IA sont des logiciels qui assistent les médecins électroniquement pendant les consultations.

Cela permet (en théorie) aux médecins de se concentrer sur l'interaction avec le patient sans se soucier de la prise de notes exhaustive. Les scribes virtuels peuvent fonctionner en temps réel ou de manière asynchrone, lorsque les informations sont enregistrées et transcrites après la consultation.

Ce travail visait notamment à évaluer l’influence de l'utilisation de scribes virtuels sur les modifications du temps passé par les médecins sur les dossiers médicaux et administratifs, ainsi que la qualité des notes du dossier médical et des ordonnances. 

Menée de janvier 2020 à septembre 2022, cette étude rétrospective a inclus 144 médecins de deux hôpitaux américains réputés : le Brigham and Women’s Hospital et Massachusetts General Hospital. Ces médecins, exerçant diverses spécialités, ont utilisé un scribe virtuel pendant au moins trois mois. L'analyse des données s'est déroulée entre novembre 2022 et janvier 2024.

L'utilisation des scribes virtuels a conduit à une diminution significative du temps total passé sur les tâches de rédaction (en moyenne de 5,6 minutes par rendez-vous). Une baisse notable du temps « administratif » par rendez-vous a également été observée (en moyenne de 1,3 minutes). Ce sont les médecins spécialistes qui ont bénéficié de la réduction la plus importante du temps total de rédaction (-7,8 minutes).

Rotenstein L et al. Virtual Scribes and Physician Time Spent on Electronic Health Records. JAMA Netw Open. 2024;7(5):e2413140. doi:10.1001/jamanetworkopen.2024.13140

la recherche en train de se faire dans les

sciences, les lettres et les arts. Cours, séminaires et colloques sont ouverts à tous LIVRES RECENTS



L’IA EST-ELLE UNE CHANCE ?

Apolline Guillot, Miguel Benasayag et Gilles Dowek


L’arrivée de ChatGPT a tout changé. En réalisant que chacun d’entre nous peut se servir d’un outil d’IA d’une puissance ahurissante, nous sommes saisis d’une forme de panique. Il nous faut comprendre ce qui se joue dans cette période d’effervescence technologique. Dans un essai tonique, la philosophe Apolline Guillot invite à dépasser les fantasmes catastrophistes. L’IA n’est pas omnipotente elle est par exemple incapable de prendre des risques. Mais quels risques nous fait-elle courir ? Deux penseurs en débattent pied à pied : Miguel Benasayag s’inquiète d’une digitalisation rapide du monde qui abîme nos cerveaux tandis que Gilles Dowek fait confiance à l’être humain pour tirer le meilleur parti d’un outil qu’il a créé.




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page