Bulletin du 7 juin 2022

On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une

Confucius


Repenser le partage des connaissances, l’exercice de la citoyenneté, inventer ensemble des futurs souhaitables, François Tadei nous invite à le faire, dans son dernier livre «Et si nous ? ».

Nous savons désormais que, ce qui va se passer, dépend de nous, de nos actions concrètes. C’est dans cet esprit que nous débutons cette nouvelle série de bulletins « Science ouverte en santé » qui permettra à chacun de s’exprimer, de faire part de ses réflexions, de relater son expérience.

Vous êtes passionnés, vous voulez échanger des informations de terrain, favoriser des échanges entre scientifiques, écrivez dans votre bulletin. Le comité éditorial comprend 22 noms. Pourquoi pas le vôtre ? Jeunes et moins jeunes ont des idées, de l’expérience. Avec les « moins jeunes », vous pourrez acquérir de l’expérience apporter vos idées, les confronter et faire progresser la discussion. Vous avez votre place dans un des cinq groupes de travail : groupe éditorial (conférences et bulletins), science ouverte, CAMES Indexation-formation, formation, gouvernance.

Nous sommes en construction, venez consolider l’édifice avec vos savoirs et vos expériences. Visitez le site (grisof.org) et contactez-nous. Très cordialement, Pour le comité éditorial du GRISOF Yves Tremblay, Université Laval, Québec Etienne Lemarié, Paris-Tours GROUPE EDITORIAL DU GRISOF


Les 22 membres du comité éditorial https://www.grisof.org

Le comité éditorial s'est réuni pour la première fois, le 24 mai 2022. La prochaine réunion, prévue dans un mois, permettra de définir les grandes lignes d'une politique éditoriale.

Quant à ce bulletin, Zouhair Souissi travaille depuis Tunis, à une charte graphique. Patience! CONFERENCES


Jeudi 9 juin Louis-Philippe Boulet : GINA 2022 Global Initiative for Asthma Louis-Philippe Boulet est pneumologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) et professeur de médecine à l’Université Laval. Il est titulaire de la Chaire en transfert de connaissances, éducation et prévention en santé respiratoire et cardiovasculaire. Louis-Philippe Boulet intervient ici en tant que Chair, GINA Board of Directors.

Le GINA 2022 comporte des mises à jour indispensables à connaître pour la prise en charge de l’asthme.

Pour vous connecter https://www.gotomeet.me/yvestremblay (ce lien conduit directement à la réunion) Si avec votre ordinateur vous avez de la difficulté avec le lien ci-haut utilisez celui-ci : https://global.gotomeeting.com/join/681288205

Jeudi 16 juin. Gérard Durand: En imagerie, comment reconnaitre la piste du coeur devant un tableau respiratoire. Gérard Durand est pneumologue, ancien attaché du service d'imagerie thoracique hôpital Arnaud de Villeneuve, Montpellier, membre du Club Thorax Horaire de ces deux visioconférences : 14h heure GMT 10h heure de Montréal 14h heure de Bamako, Dakar, Conakry, Abidjan, Bouaké, Ouagadougou, Rabat 15h heure de Tunis, Alger, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville 16h heure de Paris 17h à Antananarivo et Majunga, Beyrouth et Damas, 18h à Maurice et la Réunion Webinaire FéFOG-GRISOF-AUF Thème : recherche clinique Mercredi 29 Juin 2022 de 14h30 à 16h30 Temps Universel, 16h30-18h30 Paris, 10h30-12h30 Québec Conférenciers Pr Cheikh Tidiane CISSE (Dakar) Méthodologie des enquêtes Pr Yves Tremblay (Québec) Construction du projet de recherche en science biomédicale ; une expérience personnalisée Pr Emmanuel Bujold (Québec) : Organisation d'une recherche clinique fonctionnelle.


COVID


COVID : quels sont les bons indicateurs ?

La Revue du Praticien Catherine Hill

Pour surveiller l’épidémie de Covid-19, les principaux indicateurs utilisés ont été le nombre de décès, d’admissions en réanimation ou en hospitalisation conventionnelle, et le nombre de nouveaux cas confirmés. L’incidence des infections par le SARS-CoV-2 n’est disponible dans aucun pays. Quelle est la relation entre incidence et prévalence ? En première approximation, la prévalence est égale à l’incidence multipliée par la durée moyenne de la maladie. Ainsi, si l’infection par le SARS-CoV-2 dure environ 10 jours, la prévalence est 10 fois l’incidence. Le nombre cumulé de décès attribués au Covid-19 depuis le début de l’épidémie est un indicateur important. Pour comparer la mortalité cumulée dans différents pays, il est nécessaire de rapporter les nombres de décès à l’effectif de la population.

Ainsi, la mortalité par Covid-19, cumulée depuis le début de la pandémie jusqu’au 22 avril 2022 est, par million d’habitants, de 3 042 aux États-Unis, 2 525 au Royaume-Uni, 2 210 en France métropolitaine1, 1926 au Canada au 27 mai. https://sante-infobase.canada.ca/covid-19/resume-epidemiologique-cas-covid-19.html) et pour le Québec un total de 15 400 décès (27 mai ; https://www.inspq.qc.ca/covid-19/donnees)

En conclusion, pour surveiller l’évolution de l’épidémie, les indicateurs les plus fiables, en tout cas dans les pays développés, sont les nombres de décès, les nombres d’admissions en réanimation et en hospitalisation conventionnelle, et la prévalence. Pour faire le bilan de l’épidémie, et comparer ce bilan entre pays, l’indicateur le moins mauvais est le nombre cumulé de décès attribués au Covid divisé par le nombre d’habitants. Fréquence Médicale Les USA dépasseraient le million de morts

COVID long C’est la mauvaise surprise pour des médecins déjà très touchés par la pandémie. Non content de menacer la vie des gens de façon aiguë, le virus poursuit son voyage mortifère dans l’organisme, par ce que l’on appelle déjà le « covid long »...Hasard de la sémantique, la maladie aiguë s’appelle LA covid, et la forme chronique LE covid long.

Passé cette remarque, les thérapeutes se retrouvent devant une affection multi symptomatique – on en découvre de nouveaux tous les jours – pour laquelle les contours avec la psychiatrie sont mal dessinés. On peut comprendre qu’une maladie mortelle puisse générer un stress post traumatique, mais pas plus que dans d’autres pathologies potentiellement mortelles, et nous avons voulu aujourd’hui prendre le parti d’essayer d’expliquer autrement aussi ces manifestations.

Nos invités sont la Pr Dominique SALMON, ancienne chef de service d’infectiologie à l’Hôtel-Dieu et Dr Nicolas BARIZIEN, médecin rééducateur à l’hôpital Foch à Suresnes. Cette émission est animée par le Dr Nicolas Leblanc, médecin de santé publique en charge des professionnels de santé au Groupe VYV et le Dr Jean François Lemoine, médecin journaliste.

Covid  long : quels sont les symptômes les plus fréquents ? Des chercheurs de l’Inserm, Université Paris-Saclay, Sorbonne, ANRS, ont identifié les symptômes les plus fréquemment rapportés, et tenté de différencier ceux qui sont réellement liés au Covid de ceux qui pourraient être dus à une autre infection ou à un événement intercurrent. Données de 26.000 patients en population générale, issus de la cohorte Constances. Test sérologique pour identifier les personnes contaminées. Les symptômes les plus souvent en rapport avec une sérologie positive du Covid sont : l’anosmie/dysgueusie, la dyspnée, et la fatigue. Les symptômes persistants sont souvent en rapport avec ceux existant au moment de l’épisode aigu de l’infection.

Source: communiqué de l’Inserm, 14 avril 2022 communiqué de l'INSERM https://presse.inserm.fr/covid-long-des-symptomes-persistants-des-mois-apres-la-premiere-vague/45187/ COVID et grossesse

La grossesse est un facteur de risque

Association of SARS-CoV-2 Infection During Pregnancy With Maternal and Perinatal Outcomes E McClymont et al. JAMA May 2, 2022 University of British Columbia, Vancouver. Published Online: May 2, 2022. doi:10.1001/jama.2022.5906

Données issues de CANCOVID-Preg (Observational surveillance program for SARS-CoV-2–affected pregnancies in Canada) 6012 grossesses à terme, de mars 2020 à octobre 2021. Grossesse + COVID: Hospitalisation (relative risk, 2.65) Réanimation (relative risk, 5.46). Prématurité (relative risk, 1.63). Conclusion : vaccinez les femmes enceintes. Covid-19 : être hospitalisé ferait vieillir votre cerveau de 20 ans ! eClinicalMedicine,

D’après une étude issue de Cambridge, l'effet serait équivalent à une baisse de 10 points de QI, six mois après avoir contracté la maladie, similaire à 20 ans de vieillissement. Capacités cognitives de 46 patients âgés de 51 ans en moyenne. Un tiers des malades avait été mis sous respirateur artificiel. Comparaison des tests à ceux de 66 008 personnes en bonne santé. Les survivants au coronavirus "étaient en moyenne moins précis que les autres sujets sans et avaient des temps de réponse plus longs". Les survivants ont obtenu des résultats "médiocres" à la suite de tests psychotechniques appelés "analogies verbales". Un problème récurrent selon les auteurs, chez ceux qui souffraient de "brouillard cérébral". Malgré une amélioration cognitive "progressive" constatée plusieurs mois après la maladie, "certains pourraient ne jamais retrouver complètement leur intelligence antérieure".

Ce rapport couvre d’une part les enseignements qui peuvent être tirés de la lutte contre la Covid-19, telle qu’elle a été conduite ; de l’autre, les éléments sur lesquels s’appuyer et à partir desquels construire un modèle différent de production et d’accès permettant de faire des produits de santé contre les pandémies de véritables biens communs. Section 1. Conclusions qui serviront de point de départ pour proposer une réflexion sur les moyens de dépasser les limites rencontrées par les solutions jusqu’ici déployées. Section 2. Nombre des traits et caractéristiques des modèles d’accès mis en place à l’occasion de la pandémie, se réfèrent à la notion de « Bien Public Mondial » Section 3. Proposition d’un ensemble de pistes et d’orientations permettant de faire des produits de santé contre la Covid-19 de véritables biens communs.

Quelques idées clés. Le succès du vaccin n'est pas tant celui de l'agilité des pharmas privées et/ou des biotechs, que celui du puissant modèle étatique mis en place pour lutter contre les pandémies dans le cadre plus général du déploiement d’institutions conçues et installées initialement pour lutter d'abord contre le bioterrorisme. Le groupe d’experts mandatés par l’OMS a effectué un constat très sévère: « Les effets conjugués de mauvais choix stratégiques, d’une réticence à lutter contre les inégalités et de l’absence de coordination du système ont donné lieu à un mélange toxique qui a permis à la pandémie de se transformer en crise humaine catastrophique»

Principes d’orientation Levée temporaire des différents droits de propriété intellectuelle, dont le droit des brevets portant sur les vaccins et autres produits de santé requis pour combattre la pandémie. Proposer − en ce qui concerne la propriété intellectuelle − un cadre international simplifié et adapté à une situation de crise sanitaire exceptionnelle. Des accords de licence et transfert de technologie géographiquement diversifiés pour favoriser l’accès et la diffusion du vaccin Une des solutions est celle promue par ANTICOV : Le consortium ANTICOV constitue l’outil principal de R&D promu par DNDi et ses alliés pour lutter contre la COVID-19, regroupe treize pays africains et un réseau international d’institutions de recherche associées dès avril 2020 pour lancer une étude clinique en Afrique Au-delà des seuls vaccins, des médicaments et produits de santé de diverses natures sont et seront de plus en plus nécessaires. Si pour certains ils sont déjà identifiés (tests, oxygènes, lits et matériels de réanimation, ...), pour ce qui est des traitements et des médicaments, l’industrie est aujourd’hui engagée dans une course dont les contours sont multiples. REVUES & INTEGRITE

Hervé Maisonneuve

Le mois de Mai commence bien avec un ouvrage positif, constructif, bien documenté et sans tromperies sur la COVID-19 : une bible pour ceux qui veulent les données probantes sur le virus, la maladie, les traitements et le vaccin. Au sommaire : HCQ, ivermectine et COVID-19 : vers la fin ? Le réseau des académies lutte contre les revues prédatrices

FORMATION

Comment poser une bonne question en recherche


Ihsane Hmamouchi est rhumatologue au Centre Hospitalier de Temara, au Maroc, titulaire d'un doctorat en Epidémilogie clinique, professeur associé au Laboratoire d’Epidémiologie et Recherche Clinique (LERC), Université Mohammed V à Rabat, fondatrice de la plateforme EpiRheum.com, plateforme francophone axée sur la vulgarisation des bases de méthodologie de recherche et de biostatistiques. https://epirheum.com Comment établir des recommandations scientifiques en prenant comme exemple la télemedecine en tant de covid en rhumatologie https://epirheum.com/agree-grade-niveau-devidence-comment-faire-des-recommandations-scientifiques-en-pratique-avec-nelly-ziade/

Les 11 formations du GRISOF pour améliorer, renforcer et promouvoir la recherche scientifique. Sur le site GRISOF. Contacter le Pr Olivier Armstrong. armstrongolivier3@gmail.com Les formations assurées en 2022 Université de Toamasina (Madagascar). « Comment attirer les étudiants aux cours magistraux? Publications scientifiques et Science ouverte» par Olivier Armstrong. Février 2022 Faculté de Médecine d’Agadir. 18ème Conférence d’expert Ibn Zohr. « Publications scientifiques et science ouverte » par Olivier Armstrong. Mars 2022 Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie de Dakar. « De l’apprentissage à la compétence » par Olivier Armstrong. Avril 2022.

Publier dans les revues en libre accès. Les conseils de May Gerges Harfouche-Samaha Directrice de la Bibliothèque des Sciences Médicales de l’Université St-Joseph, Beyrouth Les auteurs de pays à faible revenu qui souhaitent publier dans les titres en libre accès peuvent consulter la liste sur https://extranet.who.int/hinari/en/oaapc_info.php

Site des éditeurs pour trouver les détails sur les frais de traitement des articles (FTA) ou Article Processing Charge (APC) et des politiques de réduction ou d’autres options de publication subventionnées. Un autre lien utile : https://jane.biosemantics.org/ En ajoutant le titre de votre article, ce site vous propose plusieurs titres de revues proche du sujet pour transmettre l’article à une revue indexée. LECTURES Jonathan Haidt : « Ces dix dernières années ont été exceptionnellement stupides » The Atlantic

« À quoi ressemblerait la vie à Babel dans les jours qui ont suivi sa destruction ? Nous savons. C'est une période de confusion et de perte. Mais c'est aussi un moment de réflexion, d'écoute et de construction ».

Jonathan Haidt, professeur à New York University Stern School of Business, très connu pour ses ouvrages de psychologie morale, analyse les effets délétères des réseaux sociaux. L’Amérique est, dit-il, similaire à une tour de Babel fragmentée et l’avenir n’annonce rien de bon. Mais il propose des pistes concrètes, loin de nos préoccupations en santé, me direz-vous ? Souvenons-nous de l’exposé de Kim Lavoie, Professeure à l’UQAM à Montréal, dans le cadre de nos conférences COVID, le 1er avril 2021, intitulée « Stratégies pour promouvoir l'acceptation des vaccins dans le contexte du COVID-19 ». Une de ses conclusions était : nous vivons tous dans le même monde, avec ses peurs, ses réseaux sociaux planétaires et ses fausses informations.

« Babel est une métaphore de ce que certaines formes de médias sociaux ont fait à presque tous les groupes et institutions les plus importants pour l'avenir du pays - et pour nous en tant que peuple … Il y a une direction à l'histoire et c'est vers la coopération à plus grande échelle. Nous voyons cette tendance dans l'évolution biologique, dans la série de transitions majeures par lesquelles les organismes multicellulaires sont apparus pour la première fois et ont ensuite développé de nouvelles relations symbiotiques…L'histoire implique une série de transitions, entraînées par une densité de population croissante et de nouvelles technologies (écriture, routes, presse à imprimer) qui ont créé de nouvelles possibilités de commerce et d'apprentissage mutuellement bénéfiques"

"Les spécialistes des sciences sociales ont identifié au moins trois forces majeures qui lient collectivement les démocraties prospères : le capital social (des réseaux sociaux étendus avec des niveaux élevés de confiance), des institutions solides et des histoires partagées. Les médias sociaux les ont affaiblis tous les trois…. Des études universitaires récentes suggèrent que les médias sociaux sont en effet corrosifs pour la confiance dans les gouvernements, les médias d'information et les personnes et les institutions en général"

"Quels changements sont nécessaires ? Repenser la démocratie pour l'ère numérique est bien au-delà de mes capacités, mais je peux suggérer trois catégories de réformes. Nous devons durcir les institutions démocratiques afin qu'elles puissent résister à la colère et à la méfiance chroniques, réformer les médias sociaux afin qu'ils deviennent moins corrosifs sur le plan social et mieux préparer la prochaine génération à la citoyenneté démocratique dans cette nouvelle ère ». Michel Meyer. Principia Politica. Histoire, économie et société. Vrin

Michel Meyer est un philosophe belge, professeur à l'Université libre de Bruxelles. Quelle conception unifiée des sciences humaines, de l’histoire à la politique en passant par l’économie peut-on dégager aujourd’hui ? Cela renvoie à la question première : qu’est-ce que la société ? Cette question se pose à propos de la responsabilité sociale : de quelle société parle-t-on ? Ce livre offre une vision nouvelle des différentes sciences humaines, à l’heure de la transdisciplinarité. « En quoi serions-nous solidaires si on ne se connaît même pas ? » (Michel Meyer). Dictionnaire du numérique

sous la direction de Marie Cauli, Université d’Artois, France, Laurence Favier, Université de Lille, France et Jean-Yves Jeannas, Université de Lille, France Cet ouvrage expose les facettes multiples de ce phénomène né de l’informatique et qui ne cesse d’imprégner toujours davantage l’ensemble des activités humaines au fur et à mesure de sa fulgurante progression. Dans cet ouvrage pluridisciplinaire, des experts, universitaires et praticiens nous invitent à découvrir le numérique sous des éclairages variés, technologiques et sociétaux. « Ère du numérique », « société numérique », « civilisation numérique », nombreuses sont les expressions utilisées pour qualifier ce qui est vécu comme une transformation culturelle majeure de nos sociétés contemporaines. François Tadei "Et si nous?" Calmann Levy

François Tadei est un chercheur français en génétique moléculaire évolutive et en éducation. Il est responsable du département « Frontières du vivant et de l'apprendre » à l'université Paris-V

Un virus a transformé nos vies et ébranlé nos sociétés. Il a dramatiquement aggravé la situation des plus fragiles. Il nous a fait prendre conscience de ce que science et philosophie essayaient de nous enseigner : notre interdépendance vis-à-vis des autres membres de notre espèce et de toutes les composantes de la biosphère. Ce livre, porteur d’espoir, est une invitation à passer à l’action, à faire ensemble ce que nous ne pourrions faire seuls. Et si nous étions capables de repenser l’héritage d’Athènes et des Lumières (dont la démocratie, le débat, la citoyenneté et l’éducation) pour le rendre plus inclusif, plus écologique, plus à même de relever les défis des jeunes générations?
9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout