Covids longs : ce que l'on sait, ce que l'on ignore encore

Après un épisode de Covid-19, un certain nombre de patients souffrent de symptômes persistants qui peuvent être de la fatigue, une dyspnée, des douleurs thoraciques, des troubles du goût et de l’odorat, des douleurs, des troubles de l’attention, et plus rarement des palpitations, des nausées, des sensations d’engourdissement.

Quelles sont les problématiques posées par les différents syndromes rencontrés? Il faut d’abord faire connaître ce phénomène et la réalité des plaintes, quelle(s) que soi(en)t leur(s) cause(s) (inflammatoire, virale, fonctionnelle…). Les recommandations de la HAS, sous forme de fiches pratiques, offrent des propositions pragmatiques de prise en charge pour chacun des symptômes du Covid long. Les plaintes, atteignant différents systèmes ou organes, doivent être recherchées et prises en compte. Elles peuvent être fluctuantes (dyspnée, douleurs, fatigues, troubles de la mémoire) et très invalidantes. Le fait que les examens complémentaires soient normaux est rassurant mais peut être déroutant pour le patient comme pour le médecin. Il résulte de cette méconnaissance de la maladie, de son caractère intriguant, de la dissociation entre l’intensité des symptômes et la normalité des examens, de l’incompréhension, qui a un retentissement majeur sur le moral et les relations interindividuelles (travail et famille).


Une autre difficulté est de ne pas “sur attribuer“ à la Covid des symptômes... Autrement dit, le Sars-Cov2 n’est pas à l’origine de tous les symptômes persistants au décours d’un Covid (Matta et al., JAMA Internal Medicine, doi: 10.1001/jamainternmed.2021.6454). Quelles sont les réponses que l’on peut apporter actuellement? La recherche sur les troubles fonctionnels, leurs déterminants et traitements, qui profiterait à tous les syndromes post-infectieux, doit être encouragée. Les recommandations de la HAS vont dans ce sens. Lorsque des hypothèses physiopathologiques solides émergeront, des essais thérapeutiques pourront être envisagés.


Le Panorama du Médecin Olivier Robineau pour Egora



1 vue0 commentaire