Les symptômes de Covid long concerneraient 30% des patients infectés

30% des personnes ayant été infectées par le Sars-CoV-2 présenteraient un Covid long, selon une estimation de Santé Publique France. Ce chiffre provient d’une vaste étude menée entre le 22 mars et le 8 avril 2022, auprès de 27 537 personnes de 18 ans et plus.


Parmi l’ensemble des répondants, 4 % présentaient les critères d’une « affection post-Covid-19 » selon la définition de l’OMS (liste de 25 symptômes persistant au moins 2 mois, qui ne peuvent pas être expliqués par d'autres diagnostics et qui ont un impact sur la vie quotidienne), soit, si l’on extrapole à l’ensemble de la population, 2,06 millions de personnes.

Les femmes, les actifs et les personnes ayant été hospitalisées apparaissent davantage touchés (respectivement 32,8%, 32,3% et 38,0% des personnes infectées).

La prévalence des affections post-Covid diminuait avec le temps. Cependant, chez 1 personne sur 5, des symptômes de Covid long persistaient encore 18 mois après l’infection. En outre, l’étude met en évidence l’impact majeur sur le système de santé.


Ainsi, 89 % des répondants présentant une affection post-Covid ont eu recours aux soins au cours des 12 mois précédant l’enquête. Il s’agissait, dans la grande majorité des cas d’un médecin généraliste (87%). Venaient ensuite les spécialistes en pneumologie (~16 %), neurologie (~11 %) et infectiologie (~5 %)


Source de l'article



6 vues0 commentaire