top of page

Bulletin du 7 février 2024




Mesdames et Messieurs les Doyens,

Chers Collègues,

Chers Amis,


Nous avons changé d'époque. "Quand a débuté l'épidémie de Covid, on a cru en un retour à la rationalité et à une forme d'expertise. C'était le choc du réel. Trois ans après, on constate qu'en fait le virus est venu plutôt amplifier des fractures et des dynamiques préexistantes". C'est ce que déclare Giuliano Da Empoli, auteur du livre "Les ingénieurs du chaos". Une étude publiée en janvier 2024, dans Biomedicine & Pharmacotherapy, illustre cette assertion: 16.990 patients seraient morts du Covid-19 après la prescription d’hydroxychloroquine. Tout article scientifique doit être critiqué, c'est le propre de la recherche clinique et la base de l'enseignement de nos étudiants. Dans cette étude, les chercheurs ont reconnu une marge d'erreurs, la première étant que l’étude ne porte que sur six pays. Leur conclusion est que "ces résultats illustrent le danger de la réutilisation des médicaments avec des preuves de faible niveau pour la gestion des futures pandémies". C'est la lourde responsabilité que nous porterons à l'avenir. Le niveau de preuve reste la clé de traitements efficaces et administrés de façon responsable. Toutefois, deux questions se posent. Est-ce que le niveau de preuves demeure le seul critère possible ? Est-ce que, selon les pays, la culture scientifique pourrait être considérée comme une variable de l’équation ?


Très cordialement,

Pour le comité éditorial du GRISOF Yves Tremblay, Faculté de Médecine-Université Laval, Québec Etienne Lemarié, Faculté de Médecine de Tours

Ihsane Hmamouchi, Faculté de Médecine de l'Université Internationale de Rabat Zouhair Souissi, Faculté de Médecine de Tunis



Retenez les dates des 30 et 31 mai 2024

pour un atelier de travail "Science ouverte"

avec la participation  des Facultés de Médecine francophones, des grands organismes de recherche, des sociétés savantes, des cliniciens-chercheurs, éditeurs et rédacteurs de revues.

Objectif de l'atelier: favoriser l'implantation de la science ouverte dans les pays francophones.

Vous êtes 1043 destinataires du bulletin "Science ouverte en santé".

Nous avons besoin de votre avis afin de mieux répondre à vos attentes et nous améliorer dans notre communication. Merci de votre fidélité.


Questionnaire de satisfaction

Ce questionnaire ne vous prendra que quelques minutes. Trois questions.

Merci pour votre aide





Conférences d’actualités GRISOF-SPLF/EFP-FéFOG

Merci à nos orateurs du mois de janvier 2024


Jeudi 11 janvier 2024 Pr Anh Tuan Dinh-Xuan

Intelligence artificielle et explorations fonctionnelles respiratoires

Cette conférence a été très suivie. Elle est un exemple concret sur la place de l'IA dans la pratique médicale. Dans les mois qui viennent, nous poursuivrons par une série de conférences sur IA et pratique médicale.


Jeudi 25 janvier. Francesco Marsciani

Ethnosémiotique du soin. La construction des images.

Une conférence passionnante. Un regard ethno-sémiotique sur les espaces et les relations intersubjectives liés aux pratiques du soin peut nous permettre de repérer les éléments qui nous expliquent la façon dont ces mêmes pratiques "font sens" pour les acteurs sociaux. Francesco Marchiani est Professeur à l'Université de Bologne. Sémioticien. Il s'est consacré à l'étude des conditions épistémologiques de la sémiotique générative et, dans la dernière quinzaine d'années, à la mise au point d'une perspective ethno-sémiotique.


Jeudi 1er février 2024. Adeline Cezard

Dans la série du GRISOF "La science en train de se faire": " De l'immunométabolisme au développement d'une nouvelle thérapie anti-grippale".

C'est l'exemple même de ce que nous souhaitons développer: expliciter une démarche scientifique. C'est la deuxième conférence de cette série, la première était celle de Kahina Souami de l'Université d'Alger en novembre dernier.

Nous attendons les candidats pour les prochaines conférences!









Les prochaines conférences

Jeudi 22 février. Mike Pasteur

Dans la série du GRISOF "La science en train de se faire": Aérosolthérapie par voie nasale


L’inhalation, notamment par voie nasale, est une méthode d’administration thérapeutique non invasive. Grâce aux dispositifs de spray nasaux ou d’aérosols, cette voie permet de cibler localement l’arbre respiratoire (cavité nasale, bronches, poumons), la voie systémique, le système nerveux central par la voie « nose-to-brain » ou d’induire une immunité mucosale et systémique grâce à la présence des tissus lymphoïdes associés aux muqueuses. Cette présentation a pour but de faire un tour d’horizon des différents avantages de l’inhalation comme solution thérapeutique et des différents modèles d’étude associés.

Mike Pasteur est doctorant à l’Université de Tours au sein du Centre d’Etude des Pathologies Respiratoires (Inserm U1100). Intitulé de sa thèse : "Développement d’un modèle biomimétique de cavité nasale humaine pour l’étude des anticorps inhalés".

Formation : diplôme Universitaire et Technique Génie Biologique; diplôme de Licence Professionnelle Biologie Analytique et Expérimentale; Master Infectiologie, Immunologie, Vaccinologie et Biomédicaments.


Pour se connecter:


Horaire de la conférence

  • 14h heure GMT

  • 09h heure de Montréal,

  • 14h heure de Bamako, Dakar, Conakry, Abidjan, Bouaké, Ouaga

  • 15h heure de Tunis, Alger, Rabat, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville

  • 15h heure de Paris

  • 17h à Antananarivo et Majunga

  • 16h à Beyrouth et Damas,

  • 18h à Maurice et la Réunion


Jeudi 7 mars  Patrice Diot, Michel Wieviorka, Pascal Maurel.

Notre médecine est malade. Soignons le mal à la racine !

Notre système de santé a longtemps été considéré, à juste titre, comme l’un des meilleurs du monde. Et nous avons été, collectivement, fiers de notre communauté scientifique, médicale et soignante. L’Université, fondée sur une histoire prestigieuse et des socles de savoirs forts et ayant été à l’origine des centres hospitaliers et universitaires, a rayonné jusqu’à il y a peu. Force est de constater que ce modèle ne fonctionne plus.

Malgré les réformes des études médicales de ces dernières années, le mal-être envahit les facultés, tant du côté des étudiants que du côté des enseignants. Notre recherche médicale est en déclin. La carrière hospitalo-universitaire n’attire plus comme auparavant. Et de partout retentissent les cris d’alerte quant aux difficultés d’accès aux soins.

La santé publique, mal armée, ne parvient pas à définir les besoins de notre société et les moyens à mettre en œuvre. La recherche médicale, la formation et la transmission des savoirs souffrent d’une vision étriquée et utilitariste du soignant à former. L’Université est trop extérieure aujourd’hui aux sujets de santé et la pluridisciplinarité, qu’elle devrait naturellement apporter pour assurer la fécondité de l’enseignement et de la recherche en médecine, fait défaut.

Il est grand temps de restaurer une dynamique perdue et enthousiasmante, de redonner aux jeunes professionnels l’envie de la médecine, du soin et l’ouverture aux autres. Et il nous faut réinstaller l’Université au cœur de notre appareil de formation et de recherche médicale.


Patrice Diot est Doyen de la faculté de médecine de Tours. Il a présidé l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS) et la Conférence nationale des doyens de médecine. Il est vice-président de la CIDMEF.

Pascal Maurel est journaliste et éditeur médical. Il dirige l’Université du Changement en médecine (UC2m), un groupe d’analyse des organisations en santé. Il préside Ortus, une agence de communication et d’information en santé. Il est également président du Groupe Santé de Sciences PO – Alumni.


Pour se connecter:


Horaire de la conférence

  • 14h heure GMT

  • 09h heure de Montréal,

  • 14h heure de Bamako, Dakar, Conakry, Abidjan, Bouaké, Ouaga

  • 15h heure de Tunis, Alger, Rabat, Kinshasa, Cotonou, Bangui et Libreville

  • 15h heure de Paris

  • 17h à Antananarivo et Majunga

  • 16h à Beyrouth et Damas,

  • 18h à Maurice et la Réunion



Webinaires FéFOG-GRISOF



La FéFOG et le GRISOF vont organiser les wébinaires ci-dessous au cours du cycle 2023-2024 et vous invitent à y participer massivement et activement. Avant chaque session, un lien de connexion à la plateforme Zoom sera mis à votre disposition pour vous permettre de suivre en direct le wébinaire et de poser des questions aux orateurs concernés. Chaque wébinaire sera articulé autour de 4 conférences de 20 minutes prononcées par des experts internationaux. Elles seront suivies de 10 mn de discussions. La participation à ces wébinaires est gratuite. Les sessions sont enregistrées puis déposées sur la chaine You Tube de la FéFOG, le replay est accessible à tous et gratuitement.

Programme Webinaire FeFOG GRISOF 2023-2024
.pdf
Download PDF • 667KB

Mercredi 14 février 2024

Accouchements. Cas particuliers.

Utérus cicatriciel, grossesse gémellaire, présentation du siège

le Mercredi 14 Février 2024 entre 14h30 et 17h en Temps Universel. Merci pour votre disponibilité et votre collaboration remarquable. Le lien de connexion est le suivant:

 ID de réunion 819 1951 5502 - Code secret 214891


Les conférences FeFOG sont disponibles sur Youtube GRISOF et sur le site de la FeFOG

/ 1:13:58








Inscription au Webinaire

Vaccins antipaludiques - Situation actuelle et défis

Mercredi 7 février à 15h

Pour s'inscrire directement au webinaire du mercredi 7 février 2024 de 15h à 17h organisé par l'Académie Nationale de Médecine de France et le Réseau d’infectiologues d’Afrique subsaharienne, cliquer sur le lien suivant: https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZcqcuuqqzwoEtMhALrxb90Yd_khYkiYLDyw#/registration


Orateurs : Marie Mura, Mahamadou Ali Thera, Halidou Tinto, Nicaise Ndam, Jean-Philippe Chippaux


L'enregistrement sera disponible sur le site de l'Académie de Médecine.

 


Science ouverte


Le programme LORIER

Son objectif est de favoriser le développement d’une culture commune de recherche éthique et responsable,  pour améliorer la responsabilité, la transparence, la reproductibilité et la qualité de nos recherches.

 

Rendez-vous LORIER du 13 février 2024 intitulé « La Science Ouverte pourquoi et comment ? » par Michel Pohl.


À l’occasion de son webinaire, Michel Pohl présentera les fondements et le développement des politiques de science ouverte et abordera les questions de l’intérêt de ces politiques mais aussi de leurs répercussions sur le travail des chercheurs.

Michel Pohl, est directeur de recherche Inserm, et actuel directeur du Département de la science ouverte à l’Inserm. Il participe aux réunions du Comité Editorial du GRISOF.

 

En mars et avril:

Rendez-vous LORIER du 19 mars 2024 intitulé « Évaluation éthique des projets de recherche impliquant des personnes : pourquoi, comment ? »  par Christine Dosquet https://events.teams.microsoft.com/event/8fdac0ca-a462-4051-b0c0-87c3292acd47@99dde8fb-92f6-414d-bc5e-44ffa3e2419c


Christine Dosquet est hématologue clinicienne, praticien hospitalier à l’hôpital Saint-Louis à Paris jusqu’en janvier 2020. La prise de conscience de la nécessité absolue d’associer une réflexion éthique à l’activité médicale et à l’activité de recherche l’a conduite à s’impliquer dans l’évaluation éthique des recherches en santé. Elle est membre depuis 2008 du comité d’évaluation éthique de l’Inserm (CEEI/IRB) et préside ce comité depuis 2011.

À l’occasion de ce webinaire, Christine présentera le contexte règlementaire français et international des recherches en santé, et ce qui en découle en pratique pour les chercheurs concernant l’évaluation éthique des projets de recherche impliquant des personnes. Elle expliquera comment la réflexion éthique en amont des projets de recherche est une aide à leur organisation pratique préalablement à leur mise en place, et in fine en améliore la qualité.


Rendez-vous LORIER du 9 avril 2024 intitulé « La démarche qualité : en finir avec les idées reçues ! » par Françoise Redini et Catherine Chevalier. https://events.teams.microsoft.com/event/69d37bca-9e18-4d5b-b293-2e6e3db3986b@99dde8fb-92f6-414d-bc5e-44ffa3e2419c








Le taux de rétractation des publications s'envole en 2023


Les publications en Open Access sont davantage citées et par une plus grande diversité de chercheurs


Nouvelle fonctionnalité de HAL








 « Pour une université engagée dans la société. Comment répondre aux enjeux de santé au bénéfice de tous ? » 

L’ambition d'assurer la santé et le bien-être de chacun requiert une contribution active des principales forces vives de la société. C’est un enjeu prioritaire dans une période de l’histoire marquée par une fragilité économique, une marchandisation des services, un corporatisme égocentré et une insécurité liée à la résurgence d’idéologies que l’on croyait révolues.

L’Université est unique par sa vocation humaniste et par ses missions de formation et de recherche. Elle peut mobiliser un large éventail de compétences grâce à ses facultés, ses instituts et ses écoles, dans la perspective de mieux appréhender la complexité des déterminants de santé, afin d’aider à transformer nos sociétés. Pour cela, l’université doit intégrer ses savoirs pluridisciplinaires et sa capacité d’innovation pour devenir l’un des pionniers de la responsabilité sociale en santé. L’objectif de celle-ci est de répondre aux grands défis de la santé et du bien-être de tous, quels que soient nos origines, nos conditions sociales, et le petit bout du monde où nous vivons.

  • Comment l’Université peut-elle réactualiser ses missions et son fonctionnement ?

  • Comment peut-elle être un exemple d’altruisme et de solidarité dans ses territoires d’influence ?

  • Quels partenariats peut-elle envisager pour un dialogue nouveau avec les acteurs de santé ?

Le projet pour une santé et un bien-être accessibles à tous par leurs dimensions médicales, politiques, sociales, culturelles, économiques et environnementales est un objectif de société qui doit mobiliser la créativité et l’engagement de tous.

Notre Université doit porter une vision nouvelle pour reconstruire ensemble un monde nouveau.





Revues et intégrité  

Rédacteur : Hervé Maisonneuve


Le bulletin de janvier 2024









Intégrité académique / Lettre 94 – 9 janvier 2024


Chers collègues, chers étudiants, chers lecteurs,

Que cette année 2024 nous permette à tous de progresser dans les recherches et actions des sciences de l’intégrité. Il y a urgence !

En décembre, des cas de délinquance académique sont encore révélés dans les media. Voir ce cas de fraude avérée de ces chimistes français ou ce cas de plagiat de la présidente de Harvard. Trop tard, toujours trop tard.

La transparence et le débat démocratique sont essentiels pour améliorer des normes d'intégrité acceptées par tous et les mettre en œuvre. Pour anticiper les risques que court le savoir académique et ne pas se contenter de corriger les erreurs du passé, nous proposons les 4 leviers de réflexion et d'action suivants.

1
.docx
Download DOCX • 16KB

Les enjeux actuels appellent nos contributions et nos débats au 3e Colloque international de l’IRAFPA « Défis et incertitudes de l'intégrité académique à l'ère de l'intelligence artificielle », du jeudi 20 juin 17h au samedi 22 juin 2024 à 16h.

Le Colloque aura lieu sur le campus de l’Université de Coimbra situé à Figueira da Foz (Coimbra plage, Portugal) ➡ https://lnkd.in/emm2AUtj


FORMATIONS PEDAGOGIQUES organisées par le GRISOF


Les 13 formations proposées par le GRISOF pour améliorer, renforcer et promouvoir la recherche scientifique

  1. Aide à un projet de recherche. Élaboration du projet. Recherche de partenariats. Financement.

  2. Formation à la rédaction médicale, scientifique. Rappel des principes de base. Les normes internationales. Instructions aux auteurs. Les points forts. Erreurs. Risques.

  3. Formation à l’expression scientifique (orale et affichée). Les principes internationaux. Présentation. Document audiovisuel, les règles incontournables. La communication affichée ( poster)

  4. Fraude, plagiat revues prédatrices, pré- publications. Définitions. Préventions. Comment les reconnaître ? Risques et conséquences.

  5. Aide à la préparation de thèses ou travaux scientifiques. Différentes étapes. Choix du sujet, des personnes. Les étapes administratives. Présentation orale et du document. L'après thèse. De la thèse à l'article original....

  6. Les bases pédagogiques. Comment apprend-on? La mémoire. De l'apprentissage à l'expertise.

  7. Management, aide à la structuration des revues pour «experts»

  8. Ethique et intégrité scientifique

  9. Formation des bibliothécaires, spécialistes en TIC. Place des conservateurs.

  10. Aide à la recherche bibliographique. Les bonnes et mauvaises revues. Pièges. Danger des revues prédatrices. Trouver des articles.

  11. Formation à la gestion bibliographique avec ZOTERO

  12. Partage des savoirs et science ouverte. Les savoirs. Transmission des connaissances. Savoir donner, partager. Avantages et risques.

  13. Formation en recherche clinique ; application à l’Afrique. Essais pragmatiques.



Ces formations sont proposées à tous: Présidents d'Université, Doyens de Faculté, responsables d'Institut ou de toutes structures de formation supérieure scientifique, qui décident en fonctions de leurs souhaits, besoins..... au bénéfice des enseignants-chercheurs. La mise en oeuvre revient au décideur et à l'expert. La structure d'accueil prend en charge les frais d'organisation et de logistique, avec l'aide de tout appui type Ambassade, Université , AUF, OMS, industrie pharmaceutique...


Les formations les plus récentes

Pr Olivier Armstrong, à l'Université de Toamasina, Madagascar, les 5 et 6 décembre 2023. « La Communication Orale et ses Grands principes» ainsi qu'une conférence « De l’apprentissage à la Compétence »,

RAPPORT D'ACTIVITES Prof ARMSRONG Décembre 2023
.docx
Download DOCX • 2.02MB






























Cancer du sein : réduction de la mortalité liée au traitement et au dépistage

Le dépistage et le traitement du cancer du sein sont associés à une réduction de 58% de la mortalité par cancer du sein aux États-Unis en 2019 par rapport à 1975. Des simulations suggèrent que le traitement du cancer du sein de stade I à III serait associé à environ 47% de cette réduction de la mortalité, tandis que le traitement du cancer du sein métastatique serait associé à 29% de la réduction et le dépistage à 25% de la réduction.

La mortalité due au cancer du sein a diminué de façon spectaculaire au cours des dernières décennies aux États-Unis, passant de 48 pour 100 000 femmes en 1975, à 27 pour 100 000 en 2019. Cette amélioration considérable témoigne de stratégies fondées sur des données validées visant à améliorer la détection précoce et le traitement du cancer du sein.















Tuberculose résistante. Un modèle prédictif en l'absence de test de résistance.








« Quand on est à 10 000 km et que l’on a une technique particulière à apprendre, au lieu de prendre l’avion pour se déplacer, et aller regarder le chirurgien opérer, un praticien peut être en direct devant l’opération et interagir avec l’opérateur, avec les anesthésistes, avec les infirmières qui gèrent la salle d’opération, et en même temps suivre les données du patient sur les moniteurs », décrit le Pr Nataf, chef de service de chirurgie cardiaque et transplantation à l’Hôpital Bichat (AP-HP).

Déjà employée par les médecins pour les aider à se former et simuler des opérations, la réalité virtuelle est en passe de devenir un outil incontournable dans la prise en charge des patients. Utilisée pour gérer le stress ou réduire l’appréhension de la douleur, en santé mentale contre les phobies et les TOC, elle va de plus en plus servir aux malades à préparer leur parcours à l’hôpital.




Temps forts de 2023

en cardiologie, infectiologie, diabétologie, cancérologie, urgences

par les meilleurs spécialistes. Une synthèse à ne pas manquer






Quels pays ont récemment éradiqué le paludisme ?

Par Valentine Fourreau,

Le vendredi 12 janvier, le Cap-Vert, est officiellement devenu le troisième pays d'Afrique à éradiquer le paludisme, après Maurice en 1973, et l'Algérie en 2019. Le Cap-Vert a ainsi rejoint le groupe d'une quarantaine d'États à avoir reçu la certification de l'élimination du paludisme accordée par l'OMS, en prouvant que la chaîne de transmission domestique de la maladie par les moustiques est interrompue depuis au moins trois années consécutives.

Le paludisme continue cependant d'affecter plusieurs centaines de millions de personnes chaque année. En 2022, on recensait 250 millions de contaminations à l'échelle mondiale, et plus de 600 000 décès, dont près de 95 % sur le continent africain. Au Bénin, qui a annoncé avoir reçu le 16 janvier ses premières doses de vaccin contre le paludisme, il représente encore la première cause de mortalité infantile. Le pays est le troisième à recevoir ces vaccins grâce à un programme coordonné par l'OMS, après le Cameroun et le Sierra Leone, qui ont tous deux enregistré depuis une forte baisse de leurs nombres de cas.



La vaccination contre le Covid a évité 1,4 million de décès en Europe

PAR DAMIEN COULOMB

Depuis leur introduction en décembre 2020, les vaccins contre le Covid-19 ont réduit d’au moins 57 % le nombre de décès dus à la pandémie, sauvant ainsi plus de 1,4 million de vies dans la région européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), région qui comprend la Fédération de Russie et l'Asie Centrale.

Les personnes âgées de 60 ans sont les plus exposées au risque de forme sévère et de décès. La grande majorité des décès évités concerne ce groupe. À lui seul, le premier rappel de vaccin a permis de sauver 700 000 vies selon les estimations de l'OMS.

Depuis le début de la pandémie, 2,5 millions d'habitants de la région OMS Europe sont décédés (pour 277 millions de cas confirmés), un chiffre qui aurait pu atteindre quatre millions sans les vaccins.





Vaccin Covid-19 et lymphome : la nouvelle provocation du Pr Raoult

Le controversé scientifique marseillais prétend qu’il existe un lien entre la vaccination contre la Covid-19 et l’apparition de lymphomes très agressifs. La communauté scientifique dénonce unanimement une fausse information.




BPCO : la perspective de 600 millions de malades en 2050

La BPCO a un fort impact médico-économique. Une étude estime l’augmentation des cas d’ici 2050 à 23 %, principalement chez les femmes et dans les régions à faibles revenus. Un plaidoyer pour renforcer les interventions de santé publique.




Dérégulation du système du complément et thrombo-inflammation : des biomarqueurs du COVID long ?

Alors que le COVID long, syndrome polymorphe pour lequel il n’existe pas de test diagnostique, touche plusieurs millions de personnes, une étude identifie les protéines du complément et de la thrombo-inflammation comme biomarqueurs potentiels.









IA : Comment votre médecin saura quand il peut lui faire confiance.

L’intelligence artificielle commence déjà à être utilisée dans certains hôpitaux. Cependant, nombre de professionnels de la santé sont encore sceptiques quant à l’adoption généralisée de l’IA dans un contexte clinique. La question du degré de confiance qu’un médecin peut avoir dans une IA qui l’aide à prendre des décisions médicales – pour poser par exemple un diagnostic ou choisir un traitement – est donc centrale. Dans cette optique, plusieurs chercheurs ont appelé ces dernières années à ce que l’incertitude des prédictions des IA soit estimée et fournie aux médecins.






L’IA de Google meilleure que les médecins généralistes pour réaliser un diagnostic


Une nouvelle étude révèle que l’intelligence artificielle de Google, nommée Amie et ressemblant à ChatGPT, serait meilleure que les médecins pour établir un diagnostic.


Amie
.docx
Download DOCX • 14KB







































Le Centre Besrour pour la médecine familiale mondiale du Collège des médecins de famille du Canada est fier de diffuser son prochain balado de la série Planet Family Doc intitulé « Recipes for Wellness: Finding The Right Ingredients to Avoid Burnout in Training and Practice », première et deuxième parties. Ce balado, offert en anglais seulement, portera sur le bien-être des médecins et sur les façons d’éviter l’épuisement durant la formation et la pratique.

Bien que la nouvelle génération de médecins de famille internationaux accorde une attention accrue à sa santé mentale, il n’en reste pas moins difficile de maintenir celle-ci tout au long de la formation médicale et au début de la pratique. Dans la première partie de ce balado, la Dre Brunee Dorsett, originaire des Bahamas, nous fait part de son expérience de l’épuisement professionnel au cours de ses études de médecine et de la « recette de la joie » qu’elle a concoctée pour prendre soin de son bien-être mental. De plus, elle explique comment son programme de formation l’a soutenu, ainsi que ses collègues.

Accessible sur https://planetfamilydoc.libsyn.com/, Spotify et Apple Podcasts, Planet Family Doc propose des entretiens avec des leaders et des innovateurs en soins primaires tournés vers le monde, qui nous expliquent ce qui suscite leur enthousiasme dans l’univers de la médecine de famille.


FRANCOPHONIE







Des leaders d'opinion promeuvent l'IA pour la radiographie thoracique

La radiographie thoracique est l’un des examens qui bénéficient le plus de l’apport de l’IA. Dans éditorial publié dans la Revue Radiology, des leaders d’opinion font la promotion de cette évolution et y voient une opportunité pour que les radiologues reviennent au plus près de leurs patients.













LIVRES RECENTS


Les cellules, une histoire de la vie


Un voyage fascinant dans le temps et l'infiniment petit !

Tout ce qui vit sur Terre (animaux, plantes, algues, champignons) est constitué de cellules ayant toutes pour origine une même cellule ancestrale commune : LUCA (Last Universal Common Ancestor). Comprendre comment cette première cellule est apparue il y a des milliards d'années, puis a évolué pour former tous les organismes actuels, constitue un fascinant voyage dans le temps et une plongée au coeur même du vivant. Grand spécialiste des organismes unicellulaires du plancton marin, auquel il a consacré toute sa vie de chercheur, Christian Sardet nous fait profiter de tout son savoir de vulgarisateur et d'illustrateur pour nous faire comprendre, de la façon la plus simple et la plus imagée possible, comment fonctionne une cellule, ce que nous en savons aujourd'hui et pourquoi c'est terriblement passionnant.Le livre se lit à deux niveaux : un premier niveau aborde les grands thèmes du livre superbement illustrés par l'auteur ; un second niveau approfondit certains aspects des thèmes principaux en les illustrant avec les meilleurs documents iconographiques disponibles.


L'hypothèse K


Aurélien Barrau: "Je me demande si notre émerveillement devant l'efficacité des mathématiques en sciences ne vient pas d’un appauvrissement de notre regard sur le réel".


Face à la catastrophe écologique, la science est utilisée pour donner une réponse essentiellement «  ingénierique  ». Si elle peut jouer un rôle salvateur, c’est en contribuant à un renouveau radical des symboles et des valeurs. En réinventant le sens du monde.

A partir de ce qu’il appelle «  l’hypothèse K», un laisser-faire entraînant une prolifération technique exponentielle, ce texte suggère de réinvestir la science de l’immense charge poétique qui lui a été déniée. Et cela afin de la libérer, de lui rendre son pouvoir bénéfique. Un plaidoyer pour une science nomade, tzigane ou touareg, humble et intransigeante.

Astrophysicien, directeur du centre de physique théorique de Grenoble-Alpes, Aurélien Barrau est aussi philosophe et poète. Il vient de publier « l’Hypothèse K. » chez Grasset

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page